Frankenstein 1918 - Johan Heliot

Frankenstein 1918 – Johan Heliot – #PLIB2019

Frankenstein 1918 - Johan Heliot

Frankenstein 1918 est un roman de Johan Heliot, paru le 20 septembre 2018 aux éditions L’Atalante, dans la collection La dentelle du cygne. Une jolie uchronie revisitant le mythe de Frankenstein, entre autres…

Je vous mets ci-dessous, comme je le fais toujours, le résumé du roman tel qu’il apparaît sur la quatrième de couverture, mais je tiens à vous signaler que ça lecture révèle des éléments de l’intrigue qui courent quasiment jusqu’à la fin. Si vous voulez garder la surprise, ne lisez-pas le résumé ci-dessous, ni la quatrième de couverture… ou du moins pas au-delà des deux premiers paragraphes.

Résumé :

Grande Guerre, 1914. Après un premier engagement désastreux, les Anglais décident l’opération Frankenstein : plutôt que de construire des chars, on créera de la chair à canon.
À partir des archives du fameux docteur et grâce à la production d’électricité à présent industrialisée, des unités de soldats pouvant être sacrifiés sans remords seront fabriquées – les champs de bataille du nord de la France fourniront la « matière première ». Winston Churchill est nommé responsable de l’unité de recherche sur la régénération.
Les « frankies » vont faire leurs preuves sur le terrain, mais la société se partage entre pro et anti. L’opération finalement interrompue, l’un d’eux, Victor, échappe au massacre puis est secouru par Marie Curie qui le rend à la vie consciente grâce aux radiations.
Réfugié dans les décombres de Londres, qui a été détruite et rendue inhabitable par un bombardement à l’arme chimique, Victor retrouve le laboratoire où il est né, y recueille Churchill et engage un combat pour l’émancipation des siens. C’est là qu’un jeune couple, elle, résistante à l’occupation, lui, historien, finit par le retrouver en 1958, dans l’espoir de lever le voile sur ce versant secret de l’Histoire que la censure en vigueur ne suffit pas à expliquer.

Avis :

Ce livre fait partie de mes achats lors des Utopiales, en novembre dernier. Je l’avais repéré avant même sa sortie, car j’aime beaucoup la plume de Johan Heliot, notamment ses uchronies ( Voir ma chronique de Reconquérants par exemple).

Un bel hommage à Mary Shelley, dans une uchronie où la Grande Guerre est devenue la Guerre Terminale, et s’est prolongée bien au-delà de 1918 et a vu la victoire de la Prusse, et la mise en place d’une Fédération Paneuropéenne, présidée par Franz von Papen, mais dirigée dans les faits par un certain Göring…

L’issue de la guerre aurait peut-être été différente si Churchill avait pu mettre en oeuvre des bataillons entiers de frankies. Que sont les frankies ??? Un projet fou de Churchill visant à créer une armée de morts-vivants, ramenés à la vie par un procédé imaginé par le Dr Frankenstein. Ça vous dit quelque chose ?

La structure de ce roman est pour le moins originale, alternant pas moins de quatre point de vues. En prologue et épilogue, Astrid Laroche-Voisin, en 2018, nous présente le contenu du recueil, ainsi que la situation historique et géopolitique. Son père, Edmond Laroche-Voisin raconte comment il a mené l’enquête sur les traces de Victor, le premier frankie. Il nous livre des extraits des mémoires secrets de Churchill, ainsi qu’un manuscrit de Victor. Chacun des protagonistes s’exprime à la première personne, à la manière d’un journal intime. On balaye donc des points de vues très divers autour de la même histoire centrale : la « vie » de Victor et de ses collègues frankies. A aucun moment je n’ai été perdue entre les différents personnages, car ils ont des version très distinctes, et chacun son style et sa manière de raconter les choses.

Le manuscrit de Victor est vraiment le cœur du roman, on y découvre au quotidien ce que c’est qu’être ramené à la vie, d’être programmé pour tuer… Les frankies sont forts, très forts, ne craignent pas la mort, ne dorment pas, ne mangent pas ou peu, bref, ce sont des troupes idéales sur le front ! Mais qui se soucie de leurs états d’âmes ???

Pour une fois, l’auteur fait intervenir dans une de ses uchronies des personnages féminins célèbres, Marie Curie et sa fille Irène. Ça permet de rééquilibrer un peu la balance, car souvent, ce sont des hommes célèbres qui sont mis en avant dans ses romans. Comme quoi on peut trouver !!! Et Marie et Irène ont des rôles importants, non seulement historiquement parlant dans le déroulement de la guerre et la recherche scientifique, mais aussi dans la vie des protagonistes de ce roman, notamment Victor.

Je suis une fois de plus tombée sous le charme d’une uchronie de Johan Heliot. J’aime sa façon de réinventer notre monde et l’Histoire, trouvant à chaque fois un angle différent qui amène à réfléchir sur notre quotidien.

Ce roman faisait partie de la première liste de sélection du  PLIB 2019, mais il ne fait (hélas) pas partie des 21 sélectionnés.

cartouche infos - frankenstein 1918

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie,  en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

#PLIB2019

#ISBN:9782841728718

Publicités

Une réflexion sur “Frankenstein 1918 – Johan Heliot – #PLIB2019

  1. Usva K. dit :

    Je l’ai repéré sans trouver complètement la motivation de me lancer dedans, j’ai encore un peu de mal avec les mélanges science-fiction/fantastique et histoire, mais pourquoi pas au cours de l’année malgré tout. 🙂 Merci de ton avis !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.