Nomadland - Jessica Bruder

Nomadland – Jessica Bruder

Nomadland - Jessica Bruder

Nomadland de Jessica Bruder est un essai à paraître le 6 février 2019 aux éditions Globe. Un ensemble de témoignages édifiants de ces américains qui prennent la route faute de pouvoir payer un loyer. Beaucoup sont retraités, et se retrouvent pour survivre à accepter des emplois qui ressemblent à l’enfer…

Résumé :

Les mensonges et la folle cupidité des banquiers (autrement nommée «crise des subprimes») les ont jetés à la rue. En 2008, ils ont perdu leur travail, leur maison, tout l’argent patiemment mis de côté pour leur retraite. Ils auraient pu rester sur place, à tourner en rond, en attendant des jours meilleurs. Ils ont préféré investir leurs derniers dollars et toute leur énergie dans l’aménagement d’un van, et les voilà partis. Ils sont devenus des migrants en étrange pays, dans leur pays lui-même, l’Amérique dont le rêve a tourné au cauchemar. Parfois, ils se reposent dans un paysage sublime ou se rassemblent pour un vide-greniers géant ou une nuit de fête dans le désert. Mais le plus souvent, ­ils foncent là où l’on embauche les seniors compétents et dociles : entrepôts Amazon, parcs d’attractions, campings… Parfois, ils s’y épuisent et s’y brisent.

Avis :

J’avais très envie de découvrir ce panorama d’un des visages peu connus de l’Amérique d’aujourd’hui… C’est l’histoire de ces nomades, le plus souvent retraités, lancés sur les routes suite à des accidents de la vie et qui payent au prix fort leur « liberté » : des jobs éreintants et mal payés. J’ai été écœurée par les témoignages notamment sur les dépôts du géant Amazon. Préparer les commandes là-bas tient de l’enfer. Ça n’a fait que renforcer ma décision de ne mettre aucun lien affilié sur le blog. Je ne serais pas honnête avec vous, ni avec moi-même, si je vous envoyais vers le site de cette entreprise dont les méthodes me font vomir. Et après avoir lu ce livre, je vous mets au défi de ne pas imaginer en commandant sur ce site les hommes et les femmes qui prépareront votre commande… Car même si les conditions de travail ne sont sans doute pas les mêmes en France, ce n’est pas pour autant une promenade de santé ! Je serais hypocrite si je vous disais que je n’ai jamais commandé chez eux. J’ai cédé et je cède parfois à la facilité, mais de moins en moins. J’aimerais après cette lecture dire plus jamais…

Maintenant que j’ai vidé mon sac sur le sujet, je vais vous parler de ces nouveaux nomades américains. Ceux que Jessica Bruder a rencontrés et côtoyés pendant la durée de son enquête. Des personnages éminemment touchants, certains ont eu des postes à responsabilité dans leur ancienne vie, mais leurs économies ont fondu comme neige au soleil en 2008… Si vous ajoutez un divorce, ou un simple bras cassé parfois, vous obtenez un être humain ruiné, qui ne peut même plus payer son loyer. Certaines des personnes rencontrées se sont retrouvées à vivre dans une simple voiture.

J’ai découvert, outre l’enfer de la Camperforce Amazon, les conditions de récolte des betteraves, expérience pour laquelle l’autrice n’aura tenu que quelques jours malgré les décennies qui la séparent de la majorité de ses « collègues de travail ». J’ai voyagé aux côté de la journaliste d’un côté à l’autre des Etats-Unis, découvert la solidarité qui unit les nomades. J’ai vécu avec eux parfois des moments de joie, mais aussi souvent de la solitude.

Le livre est divisé en plusieurs parties, on rencontre d’abord un certain nombre de ces retraités nomades, puis on découvre leurs aventures professionnelles, avant de suivre Jessica Bruder sur la route, dans son journal de bord. Lors de ses pérégrinations, elle retrouvera les uns ou les autres, les accompagnants sur certaines missions, ou lors de rassemblements.

La journaliste nous livre des histoires très touchantes, il est difficile de rester insensible à l’évocation de ces parcours de vie chaotiques. Elle nous raconte aussi sa vie, lors de ce qu’elle est consciente de n’être qu’une parenthèse. Car même si elle savait que pour elle la situation n’était que temporaire, elle n’en a pas moins vécu des moments difficiles, des périodes de découragement. Et elle nous livre son expérience en toute humilité, en toute honnêteté, en toute simplicité.

Finalement, on pourrait avoir l’impression de lire une fiction, et par moments, j’aurais préféré que ce soit le cas. J’aurais aimé pouvoir me dire que des situations comme celles rencontrées n’existent pas dans LE pays développé par excellence. Je crois que le pire de tout, c’est de savoir que l’enquête a été réalisée sous la présidence de Barack Obama. Et que la situation ne s’améliore sûrement pas actuellement… Ce qui est effrayant aussi, de notre point de vue européen, c’est de se dire que souvent, les Etats-Unis ont quelques décennies d’avance sur nous, mais que nous n’apprenons pas de leurs erreurs, nous nous contentons de les répéter consciencieusement. J’espère que nos retraités, qui choisissent de plus en plus le camping-car par plaisir, pour voyager et profiter de leur retraite, ne se retrouverons pas dans la même situation. Ou plutôt que notre génération ne se retrouvera pas sur les routes faute de pouvoir se loger…

Ce voyage a été passionnant mais éprouvant. Il m’a définitivement ouvert les yeux sur certains sujets. Et par-dessus tout, c’est un ouvrage qui aide à relativiser, à une époque où l’on a tendance a être éternellement insatisfait. Je vous conseille vraiment ce livre, très instructif, qui se lit comme un roman.

Logo des éditions Globe

J’ai reçu la version papier de ce livre de la part des éditions Globe. Merci à eux pour la confiance renouvelée, et la découverte.

cartouche infos - nomadland - jessica bruder

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie,  en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

Publicités

Une réflexion sur “Nomadland – Jessica Bruder

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.