Reconquérants - Johan Heliot

Reconquérants – Johan Heliot

Reconquérants - Johan Heliot

Reconquérants est une uchronie de Johan Heliot, publiée pour la première fois en 2001 chez Mnemos, et rééditée en février 2018 dans leur collection poche Helios.

Résumé :

En 44 avant Jésus-Christ. Une galère transportant des dizaines de colons romains s’échouent sur les rivages du continent américain, après une longue dérive au gré des caprices de l’océan Atlantique… Isolé de tout contact avec l’Europe, les descendants de ces colons ont fondé Libertas, capitale de la République du Nouveau Monde, sans jamais perdre espoir de revoir la Rome éternelle.
Quinze siècles plus tard, un jeune citoyen du nom de Géron est enrôlé de force dans la légion de Libertas. Sous les ordres du cynique légat Cnéus Salveris, cinquante navires de guerre partent à la reconquête de l’Europe. Une surprise les attend, à la lisière de la Méditerranée : un gigantesque vortex barre l’accès du continent. Géron et ses compagnons découvriront-ils ce que dissimulent les portes de l’ancien monde ?

Avis :

Des romains complotistent qui fuient suite à l’assassinat de César, quand ils comprennent que la mort du dictateur ne sonnera pas la renaissance de la République… et qui embarquent sur des navires propriétés d’un patricien métis, numide par sa mère, qui compte les emmener en Afrique, sortant de la Mare Nostrum en longeant la côte. Une tempête qui les pousse au large, et fait couler une partie des navires… voilà les bases d’une uchronie qui pose la découverte des Amériques avec 1500 ans d’avance sur notre Histoire…

Des pionniers qui débarquent avec une utopie en tête, créer dans ce monde nouveau une République, une vraie, qui résistera au temps et aux hommes. Quinze siècle plus tard, aucun bateau n’est venu de Rome à leur rencontre… et les descendants des pionniers veulent savoir ce qu’il est advenu de la cité éternelle, et au besoin libérer ses habitants de la dictature. C’est ainsi que naît la Reconquête.

On s’aperçoit très vite cependant que Libertas n’est pas forcément la bien nommée, et que les colons romains n’ont pas fait mieux que ce que nous connaissons des conquistadors et autres pères pèlerins. Ils ont étendu leur territoire en fonction de leurs besoins, peu importe si des peuples s’y trouvaient déjà. Ce n’était pas de la guerre, c’était de la conquête, et tout s’est fondu dans les « valeurs » de la République du Nouveau-Monde. Ou peut-être sont-ce les valeurs de la République qui ont fondu au contact des humains qui la compose, et de leurs velléités individuelles de pouvoir… Tout dans cette histoire n’est qu’une question de point de vue.

Les colons de Libertas ont en tout cas maîtrisé les airs et la vapeur, et ont fabriqué des navires, les Léviathans, prêts à traverser les océans pour imposer leur vision du monde à la Rome décadente que leurs aïeux ont quitté. Ils ont pour cela levé une armée, enlevant à chaque famille un fils. Toute une génération qui part à la Reconquête du vieux monde.

Non seulement l’idée de départ est originale, mais en plus le point de vue choisi par Johan Heliot est très intéressant. Geron est un jeune soldat enrôlé de force, mais c’est aussi un métis dont la mère indigène a été enfermée dans un camp. Il est donc particulièrement sensible à la question de la Liberté.

L’auteur nous emmène aux côtés du jeune homme et de ses compagnons d’armes au cœur d’un univers inconnu, peuplé de créatures inattendues, et de personnages qu’on ne s’attendait pas forcément à trouver là.

A signaler toutefois l’utilisation d’un vocabulaire spécifique à la Rome Antique qui peut dérouter un lecteur totalement novice en la matière, mais l’auteur a la délicatesse d’expliquer certains termes (dates, distances…) en bas de page. Avec parfois une touche de dérision pas désagréable.

C’est une aventure épique, originale, servie par un Johan Heliot très en verve que je ne peux que vous conseiller, si vous aimez l’uchronie et/ou la Rome antique.

Publicités

2 réflexions sur “Reconquérants – Johan Heliot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.