Jeunesse – La quête d’Ewilan, tome 2 : Les frontières de glace – Pierre Bottero

 

La quête d'Ewilan tome 2 Les frontières de glace - Pierre Bottero

Les frontières de glace est le deuxième tome de la trilogie La quête d’Ewilan, de Pierre Bottero. Il a été publié pour la première fois en 2003 chez Rageot et en 2006 chez Rageot Poche pour cette édition. Je suis toujours aussi fan ♥

Résumé :

En Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles garantes de la paix. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, résolus avec les Ts’liches à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lit d’amitié avec une marchombre aux pouvoirs fascinants, tandis qu’Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Mais pour prétendre délivrer les Sentinelles, elle devra d’abord percer le secret du Gardien.

Avis :

Vous pouvez retrouver ma chronique du premier tome ici. Si vous ne l’avez pas lu et que vous comptez le lire, je vous déconseille la poursuite de cette chronique. Je risque en effet de revenir sur des éléments importants de l’intrigue du premier tome.

Dans ce deuxième tome, l’auteur commence très habilement, par quelques pages retranscrivant un cours « d’introduction aux secrets de Gwendalavir », qui est en fait un résumé du premier tome… ces pages, ajoutées à la carte au début de l’ouvrage et au glossaire de fin, qui reprend les personnages et  créatures, permettent de ne jamais se perdre dans le récit. Je déconseille cependant la lecture de ce tome sans avoir lu le premier, car ce serait se gâcher le plaisir d’une lecture très agréable.

Le livre se découpe ensuite en trois parties, qui représentent les étapes importantes du voyage : La passe de la Goule, Al-Jeit et Al-Poll. Chaque chapitre s’ouvre sur une citation d’un « sage » de Gwendalavir, qui nous en apprend un peu plus sur ce monde, ses coutumes et son univers.

Tout est fait pour faciliter la lecture. Mais l’écriture n’est pas pour autant simpliste. Pierre Bottero ne prend pas les jeunes pour des imbéciles, et c’est une chose que j’apprécie dans son style, et qui rend ses romans « jeunesse » lisibles avec plaisir à l’âge adulte.

Les personnages prennent de l’ampleur, de la profondeur, notamment Salim et Ellana et c’est une des choses que j’attendais de ce deuxième tome. Les nouveaux personnages introduits nous ouvrent un peu plus le monde de Gwendalavir, notamment les Faëls qui apportent une vision du monde très intéressante.

J’ai adoré suivre Ewilan dans sa quête, même si certains événements de la fin du livre me chagrinent un peu… Je suis du coup très curieuses de voir comment les choses vont évoluer dans le troisième et dernier tome de la trilogie, mais je suis un peu inquiète de moins l’apprécier, si certains aspect devaient prendre trop d’importance…

Rendez-vous bientôt pour la conclusion !

Je lui ai mis 18/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s