La véritable histoire des contes de fées : Ce que Walt ne nous a jamais dit – Julie Grêde

La véritable histoire des contes de fées, ce que Walt ne nous a jamais dit - Julie Grêde

La véritable histoire des contes de fées : Ce que Walt ne nous a jamais dit est un essai romancé de Julie Grêde paru aux éditions Jourdan en juin 2016. Une découverte fort agréable de cette auteure.

Résumé :

Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales…
Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ?
Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles.
Saviez-vous que…
– Chez Andersen, la petite sirène n’épouse pas le prince Éric ? Délaissée, elle devient écume plutôt que de sacrifier celui qu’elle aime.
– La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et que si sa belle-mère désire ses poumons, et non son coeur, c’est pour s’en goinfrer ?
– La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil ? De cette « union » naîtront des jumeaux… que sa belle-mère cannibale tentera de dévorer.
– Les belles-soeurs de Cendrillon n’hésitent pas à se mutiler les pieds à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire entrer dans la pantoufle de vair ?
– Pinocchio est loin d’être un gentil petit garçon ? Il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance et écrabouille Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…
Et non, désolé, ils ne vécurent pas heureux jusqu’à la fin des temps !

Avis :

J’avais très envie de découvrir la plume de Julie Grêde, intriguée par plusieurs de ses livres, dont les thèmes m’avaient interpellée, car peu traités par ailleurs… Et j’avais en particulier envie de découvrir ce livre, car j’ai comme beaucoup grandi entourée de contes de fées, et notamment de leurs versions Disney. Je savais certains contes beaucoup plus cruels dans leur version originale, pour en avoir lus certains, mais j’ai été surprise, lors de ma lecture de Bambi de Félix Salten au mois de décembre, de voir que seuls le nom de Bambi et le cadre de l’histoire collaient au dessin animé. J’ai trouvé dans ce roman une histoire tellement différente… que j’ai eu envie de me plonger plus avant dans les lectures de contes, et du coup, grâce au livre de Julie, dans « l’étude » des différences entre contes et versions animées.

J’ai beaucoup aimé son approche originale, une master-class au paradis, avec pour professeur Walt Disney, et à laquelle assistent entre autres Robin Williams et Valérie Benguigui, deux acteurs (et bien plus) que j’apprécie énormément, et qui permettent de parsemer la lecture à la fois d’humour et de féminisme, ce qui n’est pas pour me déplaire…

Le format choisi permet aussi de traiter les contes les uns après les autres, sans pour autant tous les étudier, certains n’apparaissant que sous forme de fiches-résumés, car il faut bien faire des choix devant la pléthore d’adaptations de contes par les studios Disney.

Pour les premiers, réalisés du vivant de Walt Disney, on entre dans les coulisses de la création des animés. J’y ai découvert l’existence des Silly Symphonies, des courts métrages de Disney sortis dans les années 20. Il faut absolument que je les regarde !!! On y apprend aussi les origines de la passion de Disney pour les contes, les difficultés rencontrées par le studio…

Les différentes interventions des « élèves » permettent d’alléger les explications par des touches d’humour, ou des interrogations parfois naïves, qui rythment les cours. Comme dans les Disney, on a la présence d’un personnage « comique » en la personne de miss Lily, l’assistante de Walt. Binoclarde, maladroite, timide, gaffeuse… un peur bonheur.

La plume est fluide, il y a beaucoup de dialogues, la lecture se fait très facilement, alors que pourtant on engrange une quantité impressionnante d’informations, ce qui est à mes yeux une véritable prouesse. Apprendre sans s’en rendre compte, n’est-ce pas fabuleux ?

La mise en page est aussi très soignée. A chaque début de chapitre, on trouve une illustration tirée du conte original, et au cœur des chapitres, on trouve régulièrement des encarts figurants les polycopiés remis aux élèves, qui nous apportent les renseignements purement factuels et techniques sur les adaptations et leurs principales différences aux contes originaux, sur les auteurs, sur les films ou livres qui n’ont pu être détaillés car il faut bien choisir…

C’est un livre qui se lit très facilement, tout en faisant découvrir beaucoup, et qui en plus est un bel objet. Comment vous dire que je ne peux que vous le conseiller ???

J’ai gagné ce livre dans un des concours organisés par le Winter&Books de A book around the corner et Thomas Le Chasseur. Merci à eux à l’éditeur et à l’auteur pour l’envoi plein de petites attentions et la jolie dédicace.

Je lui ai mis 17/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s