Library Wars love & war tome 1 – Kiiro Yumi

Library Wars 1

Toujours dans mes découvertes de manga en ce moment, je me suis laissé tenter par Library Wars de Kiiro Yumi, publié aux éditions Glénat, d’après le roman de Hiro Arikawa.

Ce n’est pas le dessin qui m’a de prime abord attiré, mais le sujet…

Résumé

Au début de l’ère Seika (ère fictive), le gouvernement a voté un texte appelé “Loi d’Amélioration des Médias” et qui vise en réalité à un contrôle renforcé de la culture. L’armée est ainsi mise à profit pour censurer et détruire les ouvrages susceptibles de troubler l’ordre public, ou de porter atteinte aux valeurs de la patrie !Afin de lutter contre cette répression, les bibliothèques se sont fédérées et mobilisées afin de créer une unité d’élite spécialement entraînée pour protéger les livres et leurs lecteurs. Depuis que, lectrice, elle fut sauvée d’une rafle par un des membres de cette unité d’élite, Iku Kasahara rêve d’en faire partie à son tour. Mais l’entraînement, mené d’une main de fer par son instructeur, s’avère impitoyable !Adaptée d’une série de romans à succès écrits par Hiro Arikawa, “La guerre des bibliothèques” est une incroyable oeuvre de politique-fiction, à la fois grave et prophétique, mais non dénuée d’humour, qui emprunte autant à Appleseed qu’à Fahrenheit 451.

Mon avis

Comme je le disais en intro, ce n’est pas le dessin qui m’a attiré vers cette série, mais le thème abordé. J’ai été intriguée par la référence faite à Fahrenheit 451, un de mes livres fétiches.

Et je dois avouer que ma lecture a été un peu perturbée par le trait de l’auteur, que je trouve assez grossier, caricatural. Oui OK je sais, c’est le trait typique des mangas ! Et c’est d’ailleurs pour cette raison que jusqu’à très récemment je ne lisais pas du tout de manga. Parce que je croyais (bêtement) que tous avaient le même style.

Bref, le dessin de cette série ne m’a pas convaincue, mais j’ai trouvé le scénario très intéressant, le sujet de la défense des livres et de la lutte contre la censure me parlant tout particulièrement. Ce premier tome reste cependant un tome d’exposition, dont le rythme est assez lent, et j’ai très envie de découvrir la suite. Les personnages sont attachants, et comme tout bon Shojo, on voit poindre très rapidement des histoires de cœur gentillettes.

Cette série comprend 15 tomes, et je ne sais pas encore si j’irai au bout, mais je lirai très prochainement le tome 2, pour voir si mes impressions se confirment, et si je peux passer outre le trait pour me concentrer sur l’histoire.

Cette lecture est entrée dans le cadre du challenge Si j’étais un livre… (je serais une BD ou un manga).

Je lui ai mis un 15/20.

Publicités

Une réflexion sur “Library Wars love & war tome 1 – Kiiro Yumi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s