Ado – Dans ma bulle – Hubert Ben Kemoun

Dans ma bulle est un roman ado (dès 13 ans) de Hubert Ben Kemoun, publié le 23 janvier 2020 aux éditions Gulf Stream, dans la collection Echos.

Résumé :

Dès la première fois où elle l’a vu, Lison n’a pas eu le moindre doute : le beau Damien sera l’amour de sa vie. Un véritable coup de foudre ! Quand Barbara – sa meilleure amie – lui annonce que, récemment tombée malade, elle ne pourra pas danser dans le clip de Damien, Lison est aux anges et n’hésites pas une seconde. C’est l’occasion rêvée d’approcher le chanteur ! Dès lors, ses journées sont rythmées par les séances d’espionnage de Damien et un apprentissage de la danse en accéléré. Obsédée par ce garçon plus vieux qu’elle et bercée d’espoirs faux, Lison délaisse Barbara, dont la santé ne cesse de se dégrader, sa famille, ses amis et tout ce qu’elle était jusqu’alors… Au point de se perdre pour de bon ?

Avis :

La collection Echos des éditions Gulf Stream est une collection pour les jeunes adolescents, qui aborde des sujets de société qui parlent aux jeunes. Ici, il s’agit d’une « fable moderne sur l’obsession ».

Hubert Ben Kemoun est un auteur bien connu du paysage littéraire jeunesse français. Auteur très prolifique, il a écrit des dizaines de romans et albums pour la jeunesse, et si j’ai lu pas mal de ses albums et romans pour les plus jeunes, je le connaît peu dans le registre ado, c’est donc avec plaisir que j’ai entamé cette lecture.

C’est Lison qui nous raconte son histoire. Le titre de chaque chapitre est un compte à rebours vers la date du tournage du clip de Damien, qui se poursuit d’ailleurs au-delà. Ma relation au personnage de Lison a été complexe. Car, autant elle m’a émue tant elle paraît « dans sa bulle », déconnectée de la réalité, autant cette déconnexion la mène très loin, trop même. Elle est tellement obsédée par Damien, « le beau » Damien, que plus rien ni personne n’existe autour. Ni ses amis, ni sa famille. Elle oublie tout le monde, à part lui, et ne respecte plus personne, elle y compris. Elle est prête à tout pour vivre son amour. Car tous les signaux sont là, il l’aime, c’est certain…

Beaucoup d’adolescents ont eu des coups de cœur non partagés, mais heureusement la très grande majorité garde les pieds sur terre et est conscient, ou s’aperçoit plus ou moins rapidement de l’absence de réciprocité. Lison désespère tellement d’avoir un copain, d’être amoureuse, que dès que Damien lui adresse la parole,c’est sûr, elle lui plaît et ils vont vivre le grand amour… Le problème de Lison, c’est qu’elle ne sera pas la seule à pâtir de la situation, puisqu’elle va très rapidement délaisser, voire oublier son entourage, et en particulier sa meilleure amie, Barbara. C’est pourtant parce que celle-ci a des problèmes de santé et qu’elle ne peut plus danser que Lison va s’incruster dans le clip. Elle qui ne sait absolument pas danser est prête à s’entraîner des heures par jour pour être au top le jour du tournage. Elle s’enferme dans sa bulle pour ne plus vivre que pour cette journée, et n’en sort pour un instant que pour parler à Damien ou lui envoyer des sms…

Le roman débute sept jours avant le tournage. Sept jours pour devenir une danseuse sexy, pour plaire à son amour, pour lui prouver qu’ils sont faits pour être ensemble. Sept jours, c’est peu pour apprendre à danser, et pour finir de faire craquer Damien, surtout qu’il part quelques jours sur Paris. Il ne verra donc Lison à l’oeuvre qu’au dernier moment.

📖 découvrir un extrait

On reviendra en arrière, pour découvrir le jour de la rencontre, lors de l’anniversaire de Barbara et son jumeau. On assiste au coup de foudre, on voit en quelque sorte le piège se refermer sur Lison. Car oui, c’est sur Lison que se referme le piège, et non Damien, car elle est bien plus victime de son obsession que lui. Il est tellement concentré sur son groupe et le tournage du clip qu’il ne voit réellement rien de ce qui se passe autour. Pas grave, Lison aime pour deux. Du coup ça prend du temps.

Les mécanismes de l’obsession amoureuse sont extrêmement bien décrits par l’auteur, ce qui explique les sentiments ambivalents que j’ai pu éprouver pour Lison. J’avais beau la savoir victime d’elle-même, je n’arrivais pas à lui pardonner son comportement envers son entourage, envers sa meilleure amie tombée gravement malade. A aucun moment elle n’a la moindre pensée pour elle… Ça pourrait paraître exagéré, mais il n’en est rien. Quand une obsession s’empare de votre cerveau, le reste disparaît. Et on a l’impression que les autres ne comprennent rien, de ne pas avoir de soutien, alors même qu’on s’enferme dans l’objet du très probablement futur drame. Lison est d’ailleurs clairement dans l’addiction, dans l’érotomanie. Son imagination déborde. Jusqu’où cela la mènera-t-elle ? Quelles seront les conséquences pour elle et son entourage ? Pour Damien ? Pour leur relation ?

Dans ma bulle décrit cruellement les mécanismes de l’obsession amoureuse de Lison pour Damien, ainsi que leurs conséquences. Hubert Ben Kemoun raconte les douleurs de l’adolescence, le terrible besoin de vivre un amour « de grand », ou plutôt un grand amour, de ressentir un amour qui ravage tout, alors même qu’il n’est pas réciproque. Car l’amour de Lison est tellement puissant que toute interaction avec Damien, même minime est sujet à extrapolation. Je trouve que l’auteur, s’il ne fait rien pour rendre Lison sympathique, ne se départit jamais d’une certaine tendresse à son égard, et il est vrai qu’elle est complètement perdue, même si elle ne s’en rend pas compte. On constate aussi l’impuissance de son entourage, à qui elle cache beaucoup, presque tout. Elle ment, arrange sa réalité, et empêche de ce fait ses proches de l’aider.

Dans ma bulle est un roman fort, vrai, qui met en avant les dérapages que peut entraîner l’adolescence, période de toutes les expériences, de tous les excès. Son auteur ne ménage pas ses personnages, et en particulier son héroïne, qu’il pousse vraiment au bout de son obsession, au bord de la folie… Il met en avant l’impuissance de l’entourage, manipulé par Lison pour arranger sa réalité. On pourrait se dire qu’Hubert Ben Kemoun exagère, ce n’est hélas pas le cas.

Logo Gulf Stream éditeur

J’ai reçu la version numérique de ce livre dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Gulf Stream. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants. Vous pouvez aussi trouver ce livre directement sur le site de l’éditeur en cliquant sur son logo.

Ce lien non plus n’est pas affilié, mais il vous permet d’acquérir la version numérique de l’ouvrage, auprès d’un vendeur indépendant que j’apprécie particulièrement…

3 réflexions sur “Ado – Dans ma bulle – Hubert Ben Kemoun

  1. lefantomevagabond dit :

    Extraordinaire critique bravo, j’aime les livres jeunesse intelligents, qui parlent de choses vraies et dont on ressort chamboulé. Celui ci a l’air d’être un livre comme ça

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.