Au delà de la lumière – Daniel Mat

Au delà de la lumière est le premier roman de Daniel Mat paru le 24 octobre 2019 aux éditions Scrineo. La couverture est signée Melchior Ascaride. Ce roman est une très agréable découverte.

Résumé :

Dans le futur, la réalité virtuelle a fait place aux rêves lucides partagés. Une version extrême de cette technologie, basée sur des expériences de mort imminente contrôlées, a donné naissance à la métamachie : un sport de combat opposant deux compétiteurs dans des arènes subconscientes, armés de leurs souvenirs manipulables à volonté.

À dix-sept ans, David redoute cette discipline dont l’étoile montante n’est autre que Théa, sa petite amie. Plus sa carrière progresse, plus elle s’éloigne de lui. Tout bascule le jour où elle ne se réveille pas à la fin d’un combat. Alors que l’organisation étouffe l’affaire, David se retrouve seul et sans réponses.

Lorsque l’opportunité de participer à un tournoi amateur s’offre à lui, il y voit une chance de mener l’enquête de l’intérieur. Mais ses propres souvenirs semblent se mettre en travers de son chemin.

Jusqu’où est-il prêt à aller pour découvrir la vérité ?

Avis :

J’ai toujours quelque appréhension à me lancer dans un premier roman, peur du style, peur qu’il ne soit pas assez abouti… Je me suis laissé tenter par celui-ci car le thème m’intriguait.

Je n’ai en effet jamais lu, je crois, de livre avec ce thème de rêve lucide partagé. Et je dois admettre que j’ai beaucoup apprécié ce que l’auteur a fait de son idée. J’ai adoré la relation entre David et Théa. On a beau être dans un roman jeune adulte, on ne subit pas une histoire à l’eau de rose. Théa est accro à la métamachie, et même son amour pour David ne fait pas le poids. Lorsqu’elle ne se réveille pas après un combat, David se retrouve en proie aux doutes et aux regrets. La manière dont il va gérer la situation est très intéressante, et j’ai aimé, s’il fait  le plus souvent preuve de maturité, de le voir par moment avoir un comportement de sale gosse en pleine crise.

Le traitement de la métamachie comme sport est très bien vu. On est dans un mélange de jeu vidéo et de combat à mains nues où tout est permis, dans une arène où finalement tout se passe sur des écrans, les combattants étant « endormis ». Je me dis que les adolescents sont tellement friands de jeux vidéos où leurs avatars se battent les uns contre les autres, que j’imagine tout à fait le succès que pourrait avoir la métamachie si l’on disposait de la technologie adéquate.

Au passage, la couverture signée Melchior Ascaride, connu pour ses couvertures des ouvrages des Moutons Électriques entre autres, reflète bien ce que j’imagine être le ressenti d’un combattant. Je déplore juste un peu le fait que les couvertures de romans de SFFF aient de plus en plus tendance à se ressembler, même si elles sont très belles…

La société inégalitaire présentée n’a rien d’exceptionnel, c’est un mélange d’éléments déjà vus, et je dois avouer que j’ai de loin préféré les passages dans l’arène, et entre les jeunes, que ceux qui décrivent plus le monde extérieur. Seul le questionnement sur le prolongement de la durée de vie à outrance m’a réellement intéressé en dehors de la métamachie. Si les progrès de la médecine ont peu de limites, l’être humain en a, au moins psychologiquement.

📖 découvrir un extrait

Au-delà de la lumière est un premier roman prometteur, malgré un univers extérieur que j’ai trouvé un peu léger. Le thème central du rêve lucide partagé est habilement traité, tout comme les relations entre David et Théa, mais aussi entre David et les autres combattants. J’ai apprécié de trouver une relation à la fois profonde et torturée entre deux jeunes adultes, et non pas une bluette. J’ai passé un très agréable moment de lecture, et ne peut que vous conseiller de tenter l’aventure, si le sujet vous interpelle…

logo scrinéo

J’ai reçu la version papier de ce livre dans le cadre de ma participation au Club des lecteurs Scrineo pour l’année 2019. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.