La tour sans fin - Pascal Brissy

Jeunesse – La tour sans fin – Pascal Brissy

La tour sans fin - Pascal Brissy

La tour sans fin est un roman jeunesse de science-fiction de Pascal Brissy, paru le 4 avril aux éditions Scrineo. Il est destiné aux pré-ados, dès 10 ans. Dans la tour, plus on vit dans les hauteurs, plus on est privilégié. L’expression « ascenseur social » prend ici tout son sens…

Résumé :

Je m’appelle Titus Prime. J’ai treize ans depuis moins de vingt-quatre heures et je suis le plus jeune ambassadeur de Babel 232. Peut-être même de toutes les tours-planètes ! Mais un léger problème vient contrarier mon ascension. Accusé à tort, me voilà contraint de fuir des ennemis redoutables… Jusqu’où dans cette tour sans fin ? Je l’ignore encore. Heureusement, je peux compter sur Rukia, une nomade, pour m’aider à leur échapper.

Avis :

Je profite de ma participation au Club des lecteurs Scrineo cette année pour mieux découvrir les collections « jeunesse », car je connaissais essentiellement les collections jeunes adultes et imaginaire. Et je fais de belles découvertes. Comme ici avec La tour sans fin, de Pascal Brissy, un court roman de 156 pages, destiné aux plus de dix ans.

Tout d’abord un mot sur l’illustration de couverture de Lucas Durkheim. J’adore le travail fait sur la perspective qui donne le tournis, cette tour qui plonge tellement bas qu’elle en disparaît de notre vue… Elle reflète très bien le propos du roman. Quand on est en haut, parmi les privilégiés, on en oublie qu’il existe un « en-bas ».

Un univers de science-fiction, qui met en scène une tour, ce n’est pas sans rappeler IGH de Ballard par exemple, ou encore plus récemment Sous béton de Karoline Georges, pour n’en citer que deux… Mais ici, les Humains ont construit un réseau de tours « Babel », qui sont reliées entre elles par des passerelles. Les ficelles sont parfois un peu grosses pour nous expliquer le fonctionnement de ces tours, et le parallèle entre la situation sociale et l’étage où l’on vit, mais rien de rebutant, d’autant plus qu’il s’agit d’un roman pour enfants. J’ai lu des romans pour les grands où les auteurs portaient de plus gros sabots^^

J’ai d’ailleurs trouvé intéressant d’adresser à des jeunes ce discours sur la hiérarchisation de la société, car derrière le paravent de l’univers science-fictif, l’auteur nous fait bien comprendre que Titus a eu la chance d’être né, ou du moins élevé, au bon étage, par rapport à d’autres personnages… Titus, comme le lecteur, prend conscience de l’injustice de cette situation : il est beaucoup plus facile de descendre les étages que de les monter… Et seuls quelques très privilégiés décident de la vie de la totalité de la population. Il y a de quoi entamer de belles discussions avec des enfants ayant lu ce roman !!!

Au-delà de ces considérations, très importantes certes, autour de l’univers et de sa construction, il ne faut pas perdre de vue que c’est avant tout un roman. Un roman de science-fiction, mais aussi un roman d’enquête, et d’aventure. Un thriller extrêmement condensé, où l’on suit la descente haletante de Titus et Rukia, poursuivis par les puissants et aidés par les nomades.

J’ai lu ce roman d’une traite, et je me suis laissée surprendre par une des révélations, même si j’en avais découvert d’autres. J’adore quand, roman jeunesse ou pas, l’auteur arrive à me surprendre. D’autant plus que j’ai trouvé cette révélation très maline, et l’ensemble cohérent.

C’est donc une découverte très sympathique que cette Tour sans fin, un roman qui se lit d’une traite, tant on a envie de savoir ce qui va arriver à Titus et Rukia, et qui, sous couvert de roman jeunesse de science-fiction, aborde une thématique importante, celle de l’équilibre de l’organisation d’une société, et de sa légitimité. Que ne ferait-on pas par amour du pouvoir ???

logo scrinéo

J’ai reçu la version papier de ce roman dans le cadre de ma participation au Club des lecteurs Scrineo 2019. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

4 réflexions sur “Jeunesse – La tour sans fin – Pascal Brissy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.