Shades of magic (tome 1) - VE Schwab

Shades of magic (tome 1) – VE Schwab – #PLIB2018

Shades of magic (tome 1) - VE Schwab

Shades of magic est le premier tome d’une trilogie de V.E. Schwab, traduit de l’anglais par Sarah Dali, et publié le 8 juin 2017 aux éditions Lumen. Il fait partie des sept titres finalistes du PLIB 2018 (Prix Littéraire de l’Imaginaire Booktubersapp).

Résumé :

Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard !

Avis :

Ce roman était ma dernière lecture des sept romans finalistes du PLIB 2018 avant le vote final, dont la date butoir est le 30 septembre. Il était temps ! C’est étrange, mais autant j’avais très envie de découvrir ce titre, autant j’ai eu du mal à me lancer. J’avais peur d’être déçue tant j’en avais entendu du bien, et j’ai aussi longuement hésité entre une lecture VO ou VF.

J’ai finalement opté par la version française, car je lis plus lentement en anglais, et j’étais prise par le temps. Cela dit, j’ai quand même lu les premiers chapitres en VO, et la traduction de Sarah Dali me semble bien refléter le style de l’autrice.

Avant même de commencer ma lecture, j’avais un à priori positif : Le système des quatre Londres avec chacun des croyances différentes, donc une utilisation de la magie différente, et de fait des cultures aux antipodes les unes des autres, je trouvais ça très intéressant comme postulat de départ. Si on y ajoute ces rares magiciens avec un statut spécial qui leur permet de passer d’un Londres à l’autre, et les intrigues de pouvoir, on avait beaucoup d’éléments pour que ce roman me plaise. Ma plus grosse crainte, qu’une romance vienne prendre trop de place. La-dessus, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, car c’est une spécificité des romans ado, et celui-ci a été publié comme roman adulte dans les pays anglo-saxons et ado en France. Sans doute car les personnages principaux sont de jeunes adultes…

Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture… le style est agréable, le rythme enlevé, mais on est très loin du coup de cœur de beaucoup de lecteurs. C’est un bon roman de fantasy ado, qui se lit très facilement, mais j’ai eu du mal avec les personnages.

Lila est une vraie tête à claques… elle a de beaux et grands rêves d’aventures et de voyages, mais elle est victime, tout comme Kell, d’un syndrome qui me gêne de plus en plus dans la littérature de l’imaginaire. C’est le syndrome du « je sais que ce que je vais faire est stupide, voire débile, et ne va m’apporter que des problèmes, mais je le fais quand même ». J’ai l’impression que c’est un ressort d’intrigue qu’on trouve de plus en plus souvent, et j’avoue que ça me fatigue.

J’ai aussi vu certains rebondissements de l’intrigue arriver à des kilomètres… cela dit, si je n’ai pas accroché avec le caractère des personnages, je dois avouer qu’ils sont plutôt bien développés. Que ça soit les personnages principaux ou plus secondaires, comme les dirigeants du Londres Blanc, que pour la peine j’ai adoré détester. De vrais méchants ! J’ai apprécié le fait que de nombreux personnages soient tout en nuances. Ils ne sont pour la plupart ni bons ni méchants, ils s’adaptent aux circonstances et aux épreuves que la vie a mis sur leur chemin.

Je ne vous parlerai pas plus que ça de romance, sachez juste que je n’ai pas trouvé cet aspect trop envahissant, moi qui peut vite être agacée par des bluettes trop présentes. Concernant les aventures, amoureuses ou pas, j’ai beaucoup apprécié la présence de personnages LGBTQ+ dans un roman publié dans une collection ado. C’est encore trop rare pour être souligné ici.

J’ai donc passé un bon moment de détente avec ce livre, mais je reste un peu sur ma faim. J’en attendais tellement plus vu tout ce que j’avais lu et entendu dessus ! J’ai eu beau avoir attendu un maximum pour le lire, c’était encore trop tôt pour que mon esprit se soit suffisamment détaché de toutes ces critiques dithyrambiques, et j’attendais plus de ma lecture…

Vous l’aurez compris, ce n’est pas pour ce roman que j’ai voté, car j’ai voté, mais pour valider ce vote, il fallait que mes chroniques des sept romans finalistes soient postées avant le 30 septembre. C’est chose faite. Trois jours avant l’échéance, mais le contrat est rempli^^

#PLIB2018

#ISBN:9782371021167

Publicités

Une réflexion sur “Shades of magic (tome 1) – VE Schwab – #PLIB2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.