Le petit prince de Harlem - Mikaël Thévenot

Jeunesse – Le petit prince de Harlem – Mickaël Thevenot – #RLN2018

Le petit prince de Harlem - Mikaël Thévenot

Le Petit Prince de Harlem est un roman jeunesse de Mickaël Thévenot, sorti le 22 août 2018 aux éditions Didier Jeunesse. Un beau roman avec une thématique forte, dès 10-12 ans.

Résumé :

Des clubs de jazz aux guerres de gangs : bienvenue à Harlem.
Entre les trafics et la pauvreté ambiante, Sonny fait tout ce qu’il peut pour aider sa mère à joindre les deux bouts. Quitte à basculer dans l’illégalité…
Il n’y a que le soir que son âme s’élève, sur les toits, lorsqu’il souffle dans son saxophone et que le son pur et ensorcelant du jazz enchante sa vie.
Mais entre la rue et les toits, peut-il choisir son destin ?

Avis :

Une très jolie découverte que ce roman jeunesse. Par les thèmes abordés, d’abord : le jazz et le racisme aux Etats-Unis dans les années 20. Par la manière de les traiter, ensuite : la plume de Mickaël Thévenot nous conte avec douceur une histoire dure, celle d’un ado aux prises avec une montagne de problèmes d’adultes… Par la force de ses héros, enfin : Sonny, Joseph, Ma, et surtout Charlie Green.

Le roman s’ouvre à La Nouvelle-Orléans en mai 2018. Un jeune officier de police croise un vieil homme assis sur un banc, une valise rafistolée à ses côtés, et un cahier sur les genoux. Il écrit. Il a l’air à la rue, et l’officier voudrait l’aider, mais le vieux monsieur souhaite continuer à écrire son histoire avant qu’elle lui échappe…

Voici un extrait du tout début de ses carnets, dont on suivra l’écriture tout au long du livre : « J’étais déjà noir à l’époque. Tout comme ma mère. Et comme nos voisins. Ainsi que tout le reste de Harlem, ou presque. En 1927, les couleurs de peau étaient particulièrement bien rangées. Je ne suis pas sûr que cela ait beaucoup changé. » Le journal intime est un genre qui convient particulièrement bien à l’histoire que nous raconte le vieux Sonny. Ce retour vers son passé est d’autant plus touchant, qu’il est dans une situation compliquée, et on découvre que sa jeunesse n’a pas forcément été plus simple.

Sonny  a beau n’avoir que quatorze ans, il est d’une maturité incroyable. Il est très conscient du monde qui l’entoure :  « C’était comme ça, Harlem, quelques riches, beaucoup de pauvres et, entre les deux, les quelques-uns qui n’avaient pas encore choisi leur camp. Harlem, c’était comme le reste de New-York, mais en noir. » Tout comme il est conscient qu’il doit aider sa mère qui se tue à la tâche dans une usine pour gagner de quoi survivre avec lui.

Le cœur de l’histoire est la rencontre de Sonny avec Charlie Green, saxophoniste comme son défunt père, qui va lui ouvrir les portes d’un nouveau monde… Il a existé un jazzman du nom de Charlie Green, mais il était tromboniste. j’imagine que l’auteur s’en est librement inspiré pour son roman, mixant avec Charlie Parker, célébrissime saxophoniste surnommé Bird, car Sonny  a l’impression de s’envoler grâce à la musique.

Dans un club de jazz confidentiel, Sonny découvre qu’on peut, par amour de la musique, passer au-dessus des préjugés raciaux :« La salle n’était pas très grande. Il y avait des gens assis, d’autres debout., des femmes, des hommes, des Noirs, des Blancs, des chemises rouges, noires, des robes jaunes, des jupes vertes ou mauves. Des gens bien habillés, d’autres moins. Une vraie salade de fruits ! » Et bien que cette situation soit rare à l’époque, elle lui (et nous) redonne un minimum foi en l’être humain.

Pour profiter au mieux de l’expérience de ce roman, et faire découvrir aux jeunes (et moins jeunes^^) les musiques évoquées et l’ambiance des clubs de jazz de Harlem dans les années 20, les éditions Didier Jeunesse ont créé une playlist sur Deezer. Et pour vous donner une idée plus précise du style de ce roman, avant de vous lancer, vous pouvez télécharger un extrait sur le site de l’éditeur par ici.

Ce roman fait partie de ma sélection pour la Rentrée Littéraire du Net, que vous pouvez retrouver par ici, avec des liens vers mes autres chroniques.

J’ai reçu ce livre en version numérique PDF de la part des éditions Didier Jeunesse via la plateforme NetGalley. Merci à eux pour la confiance.

6 réflexions sur “Jeunesse – Le petit prince de Harlem – Mickaël Thevenot – #RLN2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.