L'enfant de Noé - Eric-Emmanuel Schmitt

L’enfant de Noé – Eric-Emmanuel Schmitt

L'enfant de Noé - Eric-Emmanuel Schmitt

L’enfant de Noé est le quatrième roman du Cycle de l’invisible d’Eric-Emmanuel Schmitt, qui en comprend six. Il a été publié pour la première fois chez Albin Michel en 2004, et en 2009 chez Le livre de poche pour cette édition.

Résumé :

 » – Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d’être chrétien, et moi je ferai semblant d’être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ? – Juré.  » 1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, un homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ? Un court et bouleversant roman dans la lignée de Monsieur Ibrahim… et d’Oscar et la dame rose qui ont fait d’Eric-Emmanuel Schmitt l’un des romanciers français les plus lus dans le monde.

Avis :

Dans son Cycle de l’invisible, Eric-Emmanuel Schmitt réalise un tour d’horizon (non exhaustif) des religions du monde. Le premier, Milarepa, est un conte philosophique tiré du bouddhisme. Le deuxième, M. Ibrahim et les fleurs du Coran, est une ballade pleine de poésie sur fond d’Islam. Le troisième, Oscar et la Dame Rose, nous propose une correspondance avec le Dieu catholique. Vous trouverez mes chroniques en cliquant sur les couvertures ci-dessous :

Milarepa - Eric-Emmanuel Schmitt  Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran - Eric-Emmanuel Schmitt  Oscar et la dame rose - Eric-Emmanuel Schmitt

Ici, dans ce quatrième tome, l’auteur aborde la religion juive à travers les yeux d’un enfant caché dans un internat catholique, et qui découvre ce que représente le fait d’être juif dans les années 40 en France.

Comme toujours avec Eric-Emmanuel Schmitt, la plume est pleine de poésie. On se sent très proche de Joseph, qui nous raconte son histoire à la première personne. On découvre la guerre, où plutôt la vie quotidienne d’un enfant juif pendant cette guerre, à travers les yeux de ce môme de sept ans (presque huit^^).

La rencontre entre Joseph et le père Pons est racontée tout en délicatesse. Joseph découvre à ses côtés à la fois ce qu’est être juif, et pourquoi il l’est et pas catholique, ce qui semble tellement plus simple aux yeux de cet enfant.

L’auteur nous présente ici une fois de plus une ode à la tolérance, à l’ouverture d’esprit, à la paix. Il continue de nous démontrer que la vie est pleine de poésie, quelle que soit la religion choisie, ou les religions en présence. Il nous montre, à sa manière, un chemin vers la paix et l’amour.

5 réflexions sur “L’enfant de Noé – Eric-Emmanuel Schmitt

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.