Mylidian, la gloire du fils maudit tome 1 - Nicolas Camille, Armendar et Heartelnor

Mylidian, la gloire du fils maudit volume 1 : l’avènement – Nicolas Camille, Armendar et Heartelnor

Mylidian, la gloire du fils maudit tome 1 - Nicolas Camille, Armendar et Heartelnor

L’avènement est le premier tome de la série Mylidian, la gloire du fils maudit de Nicolas Camille, Armendar et Heartelnor, publié en mai 2018 aux éditions Marathon.

Résumé :

En 1981, l’archimage François-Xavier Delphes détecte huit puissances supérieures se dirigeant sur la Terre. Une menace évidente pour lui, mais le Conseil des archimages ne le prend pas au sérieux.
Il décide d’y faire face par ses propres moyens, selon un antique rituel : le sacrifice d’une personne chargée d’énergie magique.
Le 10 janvier 1983, sa femme Christina met au monde leur fils Antoine…
L’univers de Mylidian a été imaginé au début des années 2000 par Armendar et Heartelnor.
Cet univers fantastique connaît un premier développement musical grâce au groupe de metal éponyme que montent Armendar (chant, claviers) et son frère Mortek (guitares). Birth of The Prophet, le premier album sorti en 2006, est suivi en 2013 de Seven Lords. Lors de la promotion de l’album, Armendar et Heartelnor rencontrent Nicolas Camille, avec lequel ils entreprennent le développement littéraire de cet univers.

Avis :

Dans ma volonté de découvrir plus de petites maisons d’éditions et plus d’auteurs, j’ai accepté ce roman, car le résumé m’intriguait, ainsi que le concept d’adapter un univers musical en livre. A ce sujet, j’aurais trouvé intéressant d’avoir un lien vers une playlist du groupe, correspondant à cet univers, car, même si le métal n’est pas une musique dont j’ai l’habitude, j’aime bien pouvoir écouter une musique en lien, ou en phase, avec ma lecture.

J’ai lu la version eBook, aussi je ne sais pas comment est faite la version papier, et ce qui suit ne concerne donc que mon expérience sur liseuse. J’ai été au début du livre complètement perdue par les nombreux personnages présents ou évoqués, ainsi que le système de magie et la hiérarchie assez complexe du conseil des Archimages, ce qui fait que j’ai eu un mal fou à entrer dans ma lecture. Je suis passée à côté d’une foule d’informations, et n’ai vu qu’en toute fin de ma lecture que le livre comprenait, dans les dernières pages, une présentation de l’univers, des différentes magies, du conseil ainsi que des personnages principaux. Tout cela aurait gagné à être en début d’ouvrage, d’autant plus que la présentation des personnages est très succincte et en aucun cas divulgachante. Je me trouve ici une fois de plus confrontée à ce que je trouve être le principal inconvénient de la lecture sur liseuse : on ne peut pas feuilleter le livre… ou du moins beaucoup plus difficilement. Avec une version papier, j’aurais comme toujours feuilleté le roman, fait tourner les pages, et j’aurais peut-être vu ces appendices.

Je suis, notamment à cause de ce fait, passée à côté de ma lecture. Pourtant, le style n’est pas désagréable, la lecture se fait facilement. Heureusement car j’ai trouvé ce premier tome assez lent. On est sur un premier tome, donc un tome d’exposition, mais vu la rapidité à laquelle on passe au tout début sur le système de magie, et les dangers craints par François-Xavier… je ne m’attendais pas à passer la quasi-totalité du livre à voir Antoine grandir, sans que réellement rien de particulier ne se passe au niveau de la magie. J’aurais apprécié de voir les trois premiers chapitres un peu plus détaillés. d’autant plus que le livre ne fait que 240 pages. La fin est elle aussi extrêmement précipitée, et n’apporte que très (trop) peu de réponses.

Peut-être ma vision de ce roman aurait été différente si j’avais eu les informations sur l’univers dès le début. Mais tel n’a pas été le cas, et je suis passée à côté du système de magie, et de son fonctionnement. De ce fait aussi, sans doute, je n’ai pas compris les longueurs sur l’enfance et l’adolescence d’Antoine. Je ne sais quoi vous dire de plus, si ce n’est vous conseiller de lire les notes avant de débuter le roman si l’aventure vous tente…

A signaler tout de même que les éditions Marathon apportent un soin tout particulier aux corrections, et qu’il est agréable de lire un livre avec pas ou peu de coquilles et/ou fautes de français parfois grossières. En l’occurrence, je n’ai rien vu passer dans ce roman-ci, même si je ne suis pas infaillible. Certains éditeurs, parfois des grands, pourraient prendre exemple…

J’ai lu ce livre en version numérique, fournie par les éditions Marathon, via la plateforme SimPlement. Merci à eux pour la confiance renouvelée.

Le livre est disponible sur le site de l’éditeur au prix de 5.90€ l’eBook et  15.90€ la version papier. Je ne touche aucune commission sur ce lien, je vous le donne juste à titre indicatif pour vous encourager à découvrir une petite maison d’édition…

Publicités

2 réflexions sur “Mylidian, la gloire du fils maudit volume 1 : l’avènement – Nicolas Camille, Armendar et Heartelnor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.