La compagnie des livres – Pascale Rault-Delmas

La compagnie des livres - Pascale Rault-Delmas

La compagnie des livres est le premier roman de Pascale Rault-Delmas, publié en eBook en 2015 chez Librinova. Il sortira en version papier en 2018 aux éditions Mazarine. Une jolie histoire.

Résumé :

Annie est fille de médecin et habite à Paris, tandis que Michel est fils de fermier et vit en Auvergne, mais ils ont un point commun : ils sont tous les deux passionnés de lecture. Des événements tragiques vont amener leurs routes à se croiser, et malgré leur différence sociale, les destins de leurs familles vont s’entremêler. Grâce au grand-père d’Annie, libraire au quartier latin, ils vont finir par se rencontrer. Entre la saga familiale et la fresque sociale, ce roman, qui se déroule en France entre 1965 et 1975, fait revivre, à travers les nombreux personnages, les principaux événements politiques et culturels de l’époque. Et sur un fond d’histoire romanesque, il met l’accent sur la condition des femmes et la place des jeunes dans cette période charnière.

Avis :

Ce livre m’a attirée en premier lieu pour son titre. Puis j’ai lu le synopsis, et j’ai eu envie de le découvrir pour deux raisons : les deux personnages principaux sont des amoureux des livres, et l’intrigue se passe à une période que j’ai envie de mieux découvrir, celle de l’adolescence de mes parents. Les termes « saga familiale » me faisaient un peu peur car ce n’est pas le genre de livres que j’affectionne le plus…

La plume de l’autrice est agréable, facile à lire, j’ai avancé dans le livre sans même m’en rendre compte… Le narrateur voyage de l’un à l’autre des personnages, ce qui nous permet d’être toujours au cœur de l’intrigue.

Le roman est découpé en trois parties principales : la présentation de la vie d’Annie, puis celle de Michel, et enfin leur rencontre. On revient régulièrement, pour diverses raisons, à La compagnie des livres, la librairie de Lucien, le grand-père d’Annie. C’est un lieu qui donne envie de se poser et de lire. D’ailleurs, tout le roman est une ode à la lecture, universelle, que l’on soit né entouré de livres ou non.

Au-delà de nos deux protagonistes, on suit aussi, par l’intermédiaire d’Hélène, la mère d’Annie, le difficile parcours d’émancipation des femmes dans les années 65-75. J’ai trouvé ce côté du roman passionnant, peut-être même plus que l’histoire principale, et j’aurais aimé qu’il soit plus développé.

Par contre, j’ai eu plus de mal avec certains événements, que j’ai trouvés « trop ». Par là, j’entends pas nécessaires à l’intrigue, trop attendus, trop larmoyants, bref trop.

Un roman qui n’est pas forcément mon style, mais bien écrit et très agréable à lire.

J’ai lu ce livre en eBook en partenariat avec les éditions Librinova. Merci à eux pour la jolie découverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.