Coup de ♥ – Indignez-vous ! – Stéphane Hessel

 Je vais finir aujourd’hui cette petite série de trois titres qui m’ont fait réfléchir, par le célébrissime Indignez-vous ! de Stéphane Hessel, publié en 2010 dans la collection Ceux qui marchent contre le vent des éditions Indigène, vendu au prix de 3€.

Résumé :

93 ans.
La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance !

Son parcours a fait qu’il a été élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d’honneur ! Pour Stéphane Hessel, le motif de base de la Résistance, c’était l’indignation. Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au « toujours plus », à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance – retraites, Sécurité sociale…
Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l’homme… en sont la démonstration. Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une « insurrection pacifique ».

Avis :

Avant de rentrer dans le vif du sujet et de parler du texte, j’aimerais prendre quelques instants pour revenir sur l’incroyable parcours de l’auteur. Il est né allemand en 1917, et a été naturalisé français à 20 ans, juste avant la guerre. Il est entré en résistance en 1941, et a été déporté à Buchenwald puis Dora. Il s’évadera lors d’un transfert. Après la guerre, il fera une carrière de diplomate, notamment à l’ONU où il participe à l’élaboration de la Charte des Droits de l’Homme de 1948. Son parcours l’a amené à être toute sa vie un militant défenseur des droits de l’Homme. Il est mort en 2013 à l’âge de 95 ans.

Pour lui, « l’indifférence est la pire des attitudes », et « la non-violence, le chemin que nous devons suivre ». Une fois de plus un texte très fort, très court, sans doute celui des trois qui m’a le plus marqué. L’auteur est un écrivain qui a le sens de la formule, tout en étant accessible au plus grand nombre. C’est le texte le plus court de ceux que je vous ai présentés depuis mercredi, mais Stéphane Hessel réussit le tour de force d’expliquer en peu de mots l’essence de son engagement et de ses convictions.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour le texte, mais avant tout pour l’auteur. Si vous devez n’en lire qu’un des trois, pour moi, ça serait celui-là. C’est le plus simple d’accès, et le plus généraliste.

J’espère que vous aurez eu envie de partager avec moi ces quelques courtes lectures, et qu’elles vous aideront dans votre réflexion.

Je lui ai mis 20/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s