Frère d'âme - David Diop lu par Babacar M'Baye Fall

Audio – Frère d’âme – David Diop (lu par Babacar M’Baye Fall)

Frère d'âme - David Diop lu par Babacar M'Baye Fall

Frère d’âme est un roman de David Diop lu par Babacar M’Baye Fall et paru le 13 mars 2019 aux éditions Audiolib. Il était paru initialement en août 2018 aux éditions du Seuil dans la collection Cadre Rouge et a obtenu le Prix Goncourt des Lycéens.

prix-audiolib-logo-2017

Ce livre audio fait partie des sélectionnés du Prix Audiolib 2019, pour lequel je suis jurée.

Résumé :

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

Avis :

C’est un livre très court dont je vous parle aujourd’hui. L’écoute dure 3h40 (175 pages pour la version papier). Frère d’âme est un roman fort, un concentré d’émotions. On y suit la descente aux enfers de Alfa, paysan africain qui s’est retrouvé avec son ami Mademba sur le front en Europe, déraciné, perdu. Il pense vivre l’enfer, mais quand il se retrouve seul, c’est la dégringolade. Il perd pied car plus qu’un frère d’arme, c’est un frère d’âme qu’il a perdu…

David Diop nous dépeint ici l’horreur de la grande guerre, par les yeux d’un homme projeté au milieu des combats loin de chez lui, dans un climat hostile, dans un pays qu’il ne connaît pas. Il nous raconte la solitude, la folie d’un homme, reflétant la folie des hommes dans cette grande guerre, cette violence qui n’a plus de limites.

C’est Alfa qui nous conte ses aventures, sa vie, son enfance, et les événements qui ont conduit à sa folie. Et c’est ici le comédien français d’origine sénégalaise Babacar M’baye Fall qui prête sa voix au tirailleur sénégalais. Plus que prêter sa voix, il incarne Alfa, sa vie, ses douleurs, ses cassures. Il nous projette dans les méandres du cerveau de cet homme qui essaie d’expliquer l’inexplicable. Comment peut-on devenir une machine à distribuer la mort ?

🎧 découvrir un extrait

Ce court roman est un coup de poing inattendu. Alfa est ce qu’on appelle communément un monstre, et pourtant, à l’écouter parler, je n’ai pas réussi à être horrifiée par lui. Ses actes sont terribles, mais ce qu’il a vécu aussi. Les choix narratifs de David Diop humanisent cet homme dont on devrait au bas mot avoir peur. L’interprétation de Babacar M’baye Fall est aussi pour beaucoup dans ce résultat. J’aime quand je découvre un livre audio où le narrateur colle si bien à l’histoire qu’on dirait que le livre a été écrit pour lui.

Frère d’âme traite d’un sujet souvent passé sous silence : comment les tirailleurs sénégalais ont été projetés dans les tranchées de la grande guerre, dans un froid et une humidité qu’ils ne connaissaient pas, envoyés au front comme de la chair à canon. J’aime quand un livre me fait découvrir des pans de l’histoire qui me sont quasi-étrangers, par le prisme du roman, et me projettent dans les méandres de l’esprit humain. J’aime découvrir des personnages forts, marquants, même, et peut être encore plus, quand ils sont monstrueux. J’aime découvrir les fêlures de l’être humain, ce qui amène à perdre pied. Découvrir qu’au départ ce sont souvent des gens sans histoires, dont la vie bascule de manière inattendue.

Frère d’âme m’a bousculée, par les descriptions d’Alfa des horreurs de la guerre. Il m’a fait découvrir la vie d’un homme perdu, dans tous les sens du terme. Perdu loin de chez lui et des siens, perdu dans sa tête. Cette courte lecture a été intense, et marquante.

logo Audiolib

J’ai reçu la version CD audio de ce livre dans le cadre de ma participation au jury du Prix Audiolib 2019. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

2 réflexions sur “Audio – Frère d’âme – David Diop (lu par Babacar M’Baye Fall)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.