D'écho en échos - Les chroniques de St Mary tome 2 - Jodi Taylor

Les chroniques de St Mary tome 2 : D’écho en échos – Jodi Taylor

D'écho en échos - Les chroniques de St Mary tome 2 - Jodi Taylor

D’écho en échos est le deuxième tome de la série Les chroniques de St Mary de Jodi Taylor. Il est sorti en octobre 2018 chez HC éditions (éditions Hervé Chopin). La série compte actuellement neuf tomes, dont trois publiés en France, le troisième le 14 février dernier. Les deux premiers tomes sont sélectionnés pour le Grand Prix de l’Imaginaire 2019. Et je comprends pourquoi. C’est original et addictif !

Comme à chaque fois qu’il est question d’une suite de série, je vous déconseille de lire la suite de cet article, notamment le résumé, si vous voulez éviter de vous divulgâcher une partie de l’intrigue, qui peut parfois être importante. Vous trouverez mon avis sur le premier tome, Un monde après l’autre, en cliquant sur la couverture ci-dessous :

Un monde après l'autre - Les chroniques de St Mary tome 1 - Jodi Taylor

Résumé :

Les visites dans le passé reprennent à l’institut de recherche historique de St Mary.
Maxwell et ses excentriques confrères historiens partent pour de nouvelles aventures à travers le temps. Promue directrice du département d’Histoire, Maxwell va contrer, à l’aide de son équipe, les plans de leurs ennemis qu’ils croyaient neutralisés. C’est l’Histoire tout entière qui est menacée par ces fantômes du passé.
Au bord du burn out, l’historienne utilise ses dernières forces pour maintenir l’équilibre dans l’Histoire et dans sa vie privée. Non sans rudesse, elle doit faire face à l’attaque de Jack l’Éventreur, à un St Mary du futur quelque peu différent, un séjour improvisé à Ninive, ou encore à la mort étrange d’Élizabeth Ière d’Angleterre.

Avis :

J’avais été surprise par le premier tome, qui ne correspondait pas à l’idée que je m’en étais faite. En effet, je pensais trouver plus de science-fiction et moins de romance. D’autant plus que Max a un caractère extrêmement affirmé et qu’elle ne fait rien à moitié ! Du coup, les débuts de son histoire avec Le chef ont été exubérantes et envahissantes dans l’intrigue…

Dans ce deuxième tome, même si elle parle toujours beaucoup de ses difficultés amoureuses, ces dernières interfèrent moins avec son travail, et correspondent bien à l’idée que je me fait de Max et de son comportement quotidien.

Au moment où je l’écris, je ne sais pas si le mot quotidien convient… ni aucun mot en rapport avec une ligne temporelle classique d’ailleurs. J’avais aussi reproché au premier tome des incohérences dans l’écoulement du temps à St Mary, mais quand je vois dans ce tome que suivant les époques où les historiens sont envoyés, leur rapport au temps avec le « présent » de St Mary change… Ce qui donne lieu à des discussions épiques entre Max et le directeur, elle voulant compter le temps réellement passé sur une mission pour son salaire, et lui choisissant toujours le plus arrangeant pour les finances de St Mary.

Max est vraiment un personnage fort, à la fois détestable et attachant (attachiante, quoi^^) comme je les aime. Elle ne sait pas toujours ce qu’elle veux, mais quand elle sait, elle se donne les moyens de l’obtenir, sans chercher forcément l’aide d’un « homme fort » à côté d’elle. Certes, elle est, comme tous les historiens, soulagée quand elle est secourue suite à une « difficulté » sur le terrain, mais justement, comme les autres. Elle m’est apparue plus forte dans ce deuxième tome, et moins dépendante de Farrell. Sans doute a-t-elle aussi mûri… dur à dire avec cette ligne temporelle floue. Elle a au moins emmagasiné de l’expérience. Peut-être apprendra-t-elle dans les prochains tomes à mieux en tirer des leçons ? En même temps, ça serait moins drôle…

Dans ce deuxième tome, on continue donc les voyages aux côtés des historiens, humains à priori recrutés pour leurs connaissances de l’histoire, mais surtout pour leur capacité à se mettre en danger, mettre le bazar à St Mary et remplir son infirmerie ! On continue aussi à découvrir qui est Ronan, le fameux méchant, et pourquoi il l’est devenu. On apprend à connaître les membres de St Mary du futur… moi qui était contente de me retrouver dans les employés du premier tome restants, en voilà d’autres en plus^^

Alors non, ce n’est pas de la science-fiction « dure », au sens où on découvre des explications sur comment on voyage dans le temps… mais c’est un excellent divertissement, accessible au grand public et pas seulement aux aficionados du genre. J’ai fermé ce deuxième tome en ayant l’impression d’avoir vu la deuxième saison d’une série TV sur le thème des voyages dans le temps. En me disant, chouette, j’ai la troisième à regarder ! Mais après, il faudra attendre la fin de l’année pour avoir le tome 4…

C’est donc avec plaisir que je vais aller découvrir le troisième tome, déjà en ma possession, pour voir où le sale caractère de Max va nous emmener, surtout avec ce qui est annoncé dans la dernière phrase du livre !!!

logo HC éditions

J’ai reçu la version papier de ce livre dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Hervé Chopin. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

Une réflexion sur “Les chroniques de St Mary tome 2 : D’écho en échos – Jodi Taylor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.