Les dieux sauvages tome 1 : La messagère du ciel - Lionel Davoust

Les Dieux Sauvages 1 : La Messagère du Ciel – Lionel Davoust – #plib2018

Les dieux sauvages tome 1 : La messagère du ciel - Lionel Davoust

La Messagère du Ciel est le premier tome du cycle Les Dieux Sauvages de Lionel Davoust, paru en mai 2017 aux éditions Critic. Il fait partie de la présélection du PLIB 2018.

Résumé :

Mériane est une trappeuse, une paria, une femme. Autant de bonnes raisons d’en vouloir aux Dieux qui ont puni le peuple de la Rhovelle pour les fautes de ses aïeux. Car depuis la chute du glorieux Empire d’Asrethia, le monde est parcouru de zones instables qui provoquent des mutations terrifiantes, les gens ont faim, et une religion austère qui prêche la haine des femmes soutient un système féodal.
Pourtant, quand les Dieux décident de vider leur querelle par l’intermédiaire des humains, un rôle crucial échoit à Mériane. Pour elle débute une quête qui la verra devenir chef de guerre et incarner l’espoir de tout un peuple.

Avis :

J’ai mis pas mal de temps à lire ce roman choral. Non pas que je ne l’aimais pas, bien au contraire. Je voulais le déguster et du coup, je l’ai alterné avec d’autres lectures. Ça a été facilité par son découpage en cinq actes, comme dans le théâtre classique, et une coda, qui vient conclure ce premier opus, et surtout relancer l’intrigue vers le deuxième tome de cette tétralogie (à priori, puisqu’au départ Lionel Davoust pensait écrire une trilogie^^).

En général, un roman qui comprend trop de personnages importants me fait peur, car j’ai une mémoire de poisson rouge. Il m’arrive d’ailleurs de lire avec un carnet à mes côtés où je note les noms et relations entre les personnages. Je n’en ai pas eu besoin ici, car l’auteur prend le temps, lors du premier acte, de les introduire un par un. Il nous laisse le temps de faire connaissance avec eux. J’ai vu que pour certains lecteurs, cette exposition avait été trop longue, je l’ai trouvée bien utile pour poser le contexte et l’univers, pour qui ne connaîtrait pas du tout Evanégyre.

Car ce n’est pas le premier ouvrage de Lionel Davoust dans cet univers d’Evanégyre. Il le développe depuis des années, dans des romans, novellas et autres nouvelles… Ne pas connaitre du tout cet univers n’est pas un problème pour appréhender Les Dieux Sauvages, justement car l’univers est posé au début du roman. Sans compter la magnifique carte de Rhovelle réalisée par Roxanne Millard. J’y suis revenue à de nombreuses reprises pour mieux visualiser les trajets de chacun.

Revenons aux personnages principaux, et tout d’abord Mériane, la fameuse Messagère des Dieux. L’auteur ne s’est pas caché s’être inspiré de Jeanne d’Arc. Je n’ai qu’une chose à dire à ce sujet : j’espère de tout coeur pour les soldats qui ont combattu à ses côtés que la pucelle d’Orléans n’était pas aussi têtue et casse-bonbons que Mériane. La pucelle de Rhovelle est assez insupportable. J’aurais du mal à vivre à ses côtés. Elle est jeune, certes, il lui tombe dessus, ou plutôt dans le cerveau, un Dieu (Wer) auquel elle n’a jamais cru, d’accord, mais qu’est-ce qu’elle est soûlante par moments. Je serais Léopol ou Darèn, j’aurais de envies de meurtre. C’est dommage car je suis sûre que c’est quelqu’un de bien. Elle a des valeurs, et est droite dans ses bottes. Elle n’est pas prête à y renoncer (à ses valeurs, pas plus qu’à ses bottes d’ailleurs, vu la météo^^), et c’est admirable vu la quantité d’emm… que ça lui rapporte. On va donc mettre sur le compte de sa jeunesse son comportement insupportable. Et aussi, accessoirement, sur le fait qu’elle vive dans un monde entièrement dominé par les hommes, où les femmes sont synonymes de porte-malheur, depuis que l’une d’elles a provoqué la chute d’Asrethia, l’empire précédent la création de la Rhovelle. Vous commencez à me connaître, cette proéminence du patriarcat et cette haine des femmes aurait pu/dû m’insupporter. Mais l’auteur à l’intelligence de contre-balancer cet univers bourré de testostérone par la présence de Mériane, espoir malgré elle de toute une nation.

Autre personnage crucial, Juhel, représentant de la Magnécie, la région la plus riche du royaume de Rhovelle, bien décidé à imposer au conseil royal sa vision de l’avenir. Autour de lui et des représentants des sept régions composant le royaume vont se nouer et dénouer de multiples intrigues de cour, qui composeront une partie du récit, en alternance avec notamment les aventures de Mériane.

Si vous êtes perdus, il y a à la fin du livre un récapitulatif des régions et de leurs familles régnantes, ainsi que des autres personnages nécessaires à la compréhension de l’intrigue. Il y a aussi des repères chronologiques de l’histoire d’Evanégyre au fil des siècles.

J’ai adoré les quelques pages de ponctuation à la fin de chaque acte, qui mettent en scène deux sales gosses dont je vous laisserai découvrir l’identité. Un petit moment souvent plein d’humour. Humour qui ne manque d’ailleurs pas tout au long du roman, même s’il est parfois grinçant…

Pour résumer, La messagère du Ciel est le premier tome d’une tétralogie. Donc forcément, il prend le temps de planter le décor et présenter les personnages. Et c’est tant mieux. Mais il n’est pas pour autant dépourvu d’action, loin de là. Des rencontres avec des Anomalies peuvent s’avérer dangereuses voire violentes, et on a aussi droit à quelques batailles épiques.

C’est un beau coup de ♥. J’ai hâte de découvrir la suite, que je me procurerai à Rue des Livres, festival littéraire rennais où Lionel Davoust sera présent. Et j’ai tout aussi hâte d’échanger avec lui sur ce premier tome.

Je ne peux que vous encourager à découvrir Les Dieux Sauvages, si vous aimez les univers développés et travaillés, et les protagonistes à forte personnalité.

Ce roman fait partie de la présélection du PLIB 2018. Il fait partie de mes 7 votes pour les finalistes. Il ne fait hélas pas partie des sept élus…

#PLIB2018 #ISBN:9782375790069

Publicités

5 réflexions sur “Les Dieux Sauvages 1 : La Messagère du Ciel – Lionel Davoust – #plib2018

  1. leslivresderose dit :

    Ce livre est dans ma pal et je m’en réjouis! 😉 J’aime généralement bien les introduction où l’on prend le temps de faire connaissance avec les personnages et j’ai hâte de découvrir l’univers de l’auteur!! Ta chronique m’a donné envie de le sortir plus vite de ma pal!^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.