Jeunesse/Ado – Steam Sailors tome 1 : L’Héliotrope – ES Green

L’Héliotrope est le premier tome de la série de roman jeunesse (dès treize ans) Steam Sailors de ES Green, paru ce 11 juin 2020 aux éditions Gulf Stream. Un début prometteur dans cet univers où la vie dans le ciel est aussi présente que celle sur la terre, et où les navires sont à la croisée des trois mats classiques et des dirigeables steampunk.

Résumé :

Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes.
Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves.
Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de L’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et de ses pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de «clefs» disséminées dans le monde qui permettrait de retrouver la cité des Alchimistes…

Avis :

Si vous suivez le travail de la maison d’édition Gulf Stream, vous avez vu passer ce roman depuis des mois sur les réseaux sociaux… Sa sortie était prévue le 26 mars, et il a été présenté en avant-première au SLPJ de Montreuil en décembre dernier !!! Les événements ont fait qu’il n’est finalement arrivé dans sa version papier que le 11 juin, c’est pourquoi je vous en parle enfin… Ça fait plus de trois mois que je l’ai lu et que j’ai rédigé l’essentiel de cette chronique, mais je n’aime pas mettre en avant des livres que vous ne pouvez pas vous procurer. Beaucoup de mots pour peu à dire… passons à l’essentiel !

Vous avouerez déjà que l’écrin de ce roman est sublime, non ? Gulf Stream fait vraiment un beau travail éditorial de mise en valeur de ses ouvrages, comme ça avait déjà été le cas avec Moitié d’âme d’Anthelme Hauchecorne l’an dernier. De même ils n’hésitent pas à se lancer dans des séries, risque de moins en moins pris par les maisons d’édition, car il est très compliqué de convaincre les libraires de suivre ces séries… et de garder l’attention des lecteurs sur le long terme, tant l’offre est pléthorique.

Sur le rabat de la couverture au début du roman, on découvre cette magnifique carte, illustrée par le studio Vaderetro (qui signe aussi la couverture), qui représente la partie haute de l’univers, à savoir les îles flottantes et les mers/ciels dans lesquels les navires évoluent. Non seulement elle est très belle, mais en plus elle facilite grandement le suivi du trajet de l’Héliotrope.

©GulfStream / Studio Vaderetro

Dans cet univers steampunk, les Industriels ont commis un génocide pour accéder au pouvoir et dominer le monde : ils ont décimé les Alchimistes, et détruit tout ce qu’ils ont trouvé comme trace de leur existence. L’équipage de l’Héliotrope, outre ses activités de piraterie, vogue aussi à la recherche des « clefs » qui les mèneront à la cité perdue des Alchimistes, seul bastion restant du pouvoir de ces derniers… dont on trouve quand même quelques « héritiers », les Irréguliers, qui sont dotés d’aptitudes extrasensorielles… Prudence en fait partie. Elle doit cacher son don pour ne pas être pourchassée par le pouvoir.

Le roman débute sur un prologue qui place le contexte de l’intrigue tout en poésie, et avertit le lecteur qu’il pénètre un univers insolite et qu’il doit laisser ses certitudes derrière lui : « On situe cette histoire au début du Ve siècle après la Grande-Fracture. La date exacte des événements sera laissée à la libre imagination du lecteur, qui devra souvent faire appel à sa fantaisie s’il suit ce récit. S’il ne goûte guère l’absurde, l’impossible, l’irrationnel, l’illogisme et le fantasque, alors il lui faut abandonner ici la lecture. // Pour celui qui décide de continuer, entrons dans l’histoire sur la pointe des pieds, en ouvrant juste un peu la porte, comme l’on entre dans le boudoir d’une jeune fiancée en pleins préparatifs… »

📖 découvrir un extrait

C’est une des choses que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman : la poésie de l’autrice, tout comme de l’univers qu’elle a créé. Elle nous fait voyager dans son imaginaire, mais aussi dans le notre, faisant remonter à la surface des contes et histoires entendus durant l’enfance, mais aussi donnant corps aux rêves de nombre d’enfants. Être un pirate, voler, voir l’avenir, partir à la recherche d’un trésor…

Et dans le même temps, on est dans une réalité qui peut être plus crue, comme le fait que les pirates se rendent dans une « maison de compagnie » pendant leurs escales. Les Industriels, qui gouvernent, n’ont pas hésité à éradiquer une catégorie entière de population, les Alchimistes, et à pourchasser les quelques individus qui présentent des capacités hors-normes. Le peuple est aussi clairement défavorisé par rapport aux décideurs. Les pirates ne sont pas des gentils, mais ils ne sont pas non plus les monstres dépeints par le pouvoir… Tout est en place pour une révolution. Aura-t-elle lieu ? Affaire à suivre… La géopolitique de l’univers est très classique dans un roman d’aventure, elle n’en est pas moins intéressante dans sa mise en oeuvre dans ce roman destiné aux jeunes adolescents.

En plus de la carte qui nous permet de circuler dans l’univers des Steam Sailors, le studio Vaderetro signe aussi un plan de l’Héliotrope, le navire au cœur du roman. J’ai apprécié avoir la possibilité de voir les trajets de Prudence sur le navire, en particulier juste après son enlèvement, lorsqu’elle a encore tendance à s’y perdre. Tout y est, y compris les passages secrets !

©GulfStream / Studio Vaderetro

Dans ce premier tome, les éléments se mettent en place graduellement, mais ES Green prend soin de glisser régulièrement des scènes plus dynamiques, ce qui évide une exposition de l’univers qui traîne trop en longueur et devient soporifique. On n’est certes pas dans le rythme d’un roman d’aventure où chaque page amène son lot d’événements inattendus, mais on ne s’ennuie pas pour autant. On découvre les personnages principaux, ainsi que le monde créé par l’autrice, du moins essentiellement le Haut-Monde, car on quitte le Bas-Monde dès le deuxième chapitre. On vogue aux côtés de l’équipage de l’Héliotrope d’île en île, à la rencontre des différents peuples de ce Haut-Monde, et à la découverte des intrigues qui les lient ou les opposent les uns aux autres.

L’Héliotrope, premier tome de la trilogie Steam Sailors, augure de belles choses pour la suite. J’ai particulièrement apprécié la poésie d’ES Green, qui m’a plongée au cœur de son imaginaire, et par extension du mien. Ce voyage aventureux dans un univers riche, socialement et politiquement intéressant, peuplé de pirates et corsaires, rythmé de batailles « volantes », est dépaysant à loisirs… J’ai hâte de découvrir ce que nous réserve l’autrice pour la suite.

Logo Gulf Stream éditeur

J’ai reçu la version papier de ce roman de la part des éditions Gulf Stream. Merci Julie pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants. Vous pouvez aussi vous le procurer directement sur le site de l’éditeur en cliquant sur son logo.

Ce lien non plus n’est pas affilié, mais il vous permet d’acquérir la version numérique de l’ouvrage, auprès d’un vendeur indépendant que j’apprécie particulièrement…

Une réflexion sur “Jeunesse/Ado – Steam Sailors tome 1 : L’Héliotrope – ES Green

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.