La lanterne de Nyx - Kan Takahama

Manga – La lanterne de Nyx – Kan Takahama

La lanterne de Nyx - Kan Takahama

Ce seinen est le premier tome de La lanterne de Nyx de Kan Takahama, il est paru aux éditions Glénat Manga le 6 mars 2019. Un titre plein de promesses, pour une série en cours avec quatre titres parus au Japon sur six prévus. La sortie du tome deux est annoncée le 5 juin, et le trois le 18 septembre.

Résumé :

Quand le Japon découvre la France. 1878, la France fait rayonner sa puissance industrielle et culturelle en organisant des expositions universelles, tandis que le Japon s’ouvre au monde après 200 années d’isolationnisme. À Nagasaki, Miyo, orpheline qui a pour seul talent le don de clairvoyance au travers des objets qu’elle touche, parvient à trouver un emploi chez Ban, commercialisant des objets importés d’Europe. Au contact de l’Occident, elle découvrira un monde nouveau qui la conduira jusqu’à Paris…

Avis :

On découvre dans ce premier tome non seulement des personnages attachants, mais aussi un univers incroyable, bulle entre deux mondes, Nagasaki et son secteur étranger, premier point de commerce avec l’occident avant l’ouverture du Japon à la fin du XIXème. Je continue avec ce nouveau manga ma plongée dans le Japon de l’ère Meiji, période de la fin de l’isolationnisme, de la découverte de l’occident, mais aussi du début de la perte de certaines traditions, noyées dans l’occidentalisation…

On est pour le moment loin de ces préoccupations dans cette série, qui voit l’entrée au Japon des premiers objets de curiosité, livres, vêtements, et même machines à coudre ou phonographes. Des choses tellement loin du quotidien des habitants de Nagasaki que Momo est vu à minima comme un original, quand ce n’est pas comme complètement fou. Sa boutique, Ban, est un véritable cabinet de curiosités, où la jeune Miyo va s’ouvrir au monde, employée à un poste assez confus sur un coup de tête par Momo. Elle va faire la connaissance de Ganchi, employé / ami / cuisinier dans la boutique, apprendre à lire, et tant d’autres choses encore.

Son don de clairvoyance est assez peu exploité dans ce premier tome, et j’espère qu’il le sera plus dans ceux à venir, car je suis curieuse de voir ce que ce côté fantastique peut apporter à l’univers créé par Kan Takahama.

La traduction de Yohan Leclerc est très fluide, et contient juste ce qu’il faut de notes pour permettre au lecteur de se retrouver dans les références du Japon de la fin du XIXème siècle.

Les chapitres sont entrecoupés d’extraits du « Cabinet of Takahama », où la mangaka présente plus avant des objets découverts dans le chapitre précédent, inventions de l’époque ou articles à la mode. Elle nous partage les découvertes que Momo ramène de ses voyages en occident.

Le mélange d’orient et d’occident fonctionne bien dans les graphismes, où la mangaka alterne des scènes très traditionnelles, comme les premières planches en couleurs, avec des scènes d’occident, où elle montre avec détails les bâtiments des Expositions Universelles. Et puis, petit à petit, elle inclut des objets occidentaux dans son univers oriental. Je suis tombée sous le charme du style du personnage de Ganchi, cette brute au cœur guimauve. On trouve toujours dans ses traits, même quand il est sensé être buté, un soupçon d’humanité et de douceur. J’aime cette capacité de la mangaka à transmettre cette ambiguïté dans son dessin. Si vous voulez vous faire un avis sur son trait, cliquez sur le lien ci-dessous et découvrez le premier chapitre :

📖 Découvrir un extrait

Ce premier tome est une très belle découverte pour moi, tant au niveau de l’univers qu’au niveau graphique, même si je reste un peu sur ma faim dans l’intrigue, où je trouve que le don de Miyo n’est pas assez exploité. Ce n’est cependant que le premier de six tomes, et je lirai avec un grand plaisir la suite lors de sa sortie, début juin.

Logo Glénat Manga

J’ai reçu la version papier de ce manga de la part des éditions Glénat Manga. Je les remercie de la confiance et de la découverte.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

4 réflexions sur “Manga – La lanterne de Nyx – Kan Takahama

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.