Goodbye Billy - Laurent Whale

Goodbye Billy – Laurent Whale

Goodbye Billy - Laurent Whale

Goodbye Billy est le premier tome de la série de thrillers Les rats de poussière, de Laurent Whale. Il a été publié en mai 2014 aux éditions Critic.

Résumé :

« Si Dieu a créé les hommes, Samuel Colt les a rendus égaux. »
14 juillet 1881. Old Fort Sumner. Lorsque la nuit tombe sur ce coin perdu du Nouveau-Mexique, l’Ouest américain ne le sait pas encore, mais on va l’amputer d’une légende. Tapi dans l’ombre, Billy the Kid attend son heure. Dans quelques secondes, ses actes changeront à jamais le cours de l’Histoire.
Décembre 2012, Washington, bibliothèque du Congrès. Un archiviste examine un exemplaire du Miami Chronicle daté de 1934. Soudain, une photo retient son attention : les revenants existeraient-ils ?
Tandis que les sbires d’un candidat à la présidence suppriment les dossiers compromettants de leur employeur, un groupe d’historien de choc, dirigé par Richard Benton, se met en quête de la vérité. Quel lien unit donc un jeune hors-la-loi de XIXe siècle à un requin politique de l’ère spatiale ?
Dick Benton et son équipe feront l’impossible pour le savoir.

Avis :

Ce roman est la première rencontre avec une équipe de choc, celle du Service des Archives Tronquées, dont on fait la connaissance en même temps que son nouveau patron, Dick Benton, ancien du FBI « placardisé » là après on ne sait pas trop quelle affaire qui a déplu à son précédent employeur. Sa petite équipe est constituée d’un archiviste de talent, Andrew Kerouac (comme l’autre^^), qui ne jure que par le papier, Antonia « Horo » Horowitz qui elle ne jure que par les nouvelles technologies, où d’ailleurs rien ne lui résiste (légal ou pas), et Maureen Mc Cornwall, qui, une fois les barrières numériques levées par Horo, trouve tout et même plus sur les sites visés. Les faits vont rapidement faire entrer dans la danse un cinquième homme, Jake Morris, vieil ami de Benton, plein de ressources en toute situation…

Pour Dick, ce boulot pépère est l’occasion de consacrer à nouveau du temps à ses loisirs, sa collection de vieux coucous notamment. Mais dès la première rencontre avec les Rats de Poussière, il va se rendre compte que son service est capable de soulever des montagnes, comme par exemple résoudre l’énigme du meurtre de Kennedy.

On va dans ce roman suivre plusieurs intrigues en parallèle, qui peu à peu vont se rejoindre, à travers l’espace et le temps. La première met en scène William Bonney, alias Billy the Kid, dont on suit les derniers mois palpitants en 1878. De nos jours, l’intrigue principale est celle qui tourne autour des Rats de poussière, et de la quantité de boue qu’ils ont remuée à partir d’une enquête de routine commanditée par un membre du Sénat. Boue qui va avoir tendance à salir loin et beaucoup autour d’eux ! En parallèle, on entrapercevra des intrigues secondaires, mettant en scène notamment un journaliste.

On navigue donc entre les intrigues, dans l’espace et le temps, sans jamais se perdre grâce aux repères donnés à chaque début de chapitre. Il se passe toujours quelque chose, si bien qu’on ne voit pas passer les presque 600 pages du roman. Le rythme est enlevé, et je n’ai reposé mon livre qu’à grand peine tant Laurent Whale sait maintenir le suspense à un niveau élevé. Et, ce que  j’adore, ce suspense est teinté d’humour, plus ou moins noir, qui permet de mieux supporter la tension.

Au sein de ces histoires nous sont aussi proposées des réalités alternatives, légendes urbaines autour de Billy the Kid. Car après tout, sa mort n’a jamais été authentifiée, et personne n’a jamais touché la prime sur sa tête… Qui connait réellement le fin mot de l’Histoire ??? Comme le suggère Laurent Whale en début de roman avec la résolution par Les Rats de poussière de l’affaire JFK, seule la Section des Archives Tronquées est capable de démêler le vrai du faux dans une telle situation… mais vont-ils y arriver ?

L’auteur a su créer un lien avec l’équipe de Benton, et j’ai très envie de retrouver ceux qui restent au bout de cette histoire dans de prochaines aventures. Je me suis attachée à ces personnalités, pourtant si différentes les unes des autres, même si j’ai mes préféré(e)s^^ Je lirai avec plaisir Le manuscrit Robinson, leur deuxième aventure, qui est déjà dans ma bibliothèque. Mais je découvrirai d’abord Par la mer et les nuages, le nouveau roman de Laurent Whale, sorti en mars 2018, un roman post-apo sur lequel j’ai craqué lors de ma rencontre récente avec l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.