La valse sans fin – Inaba Mayumi – #RLN2019

La valse sans fin est un roman de Inaba Mayumi, traduit par Elisabeth Suetsugu, paru ce 22 août 2019 aux éditions Picquier. Une histoire de passion absolue, jusqu’à la folie et la destruction, tirée de l’histoire vraie d’un couple mythique du Japon des années 70.

Résumé :

C’est un roman âpre et poignant sur la relation tumultueuse entre le mythique saxophoniste de free jazz Abe Kaoru et l’écrivaine sulfureuse Suzuki Izumi. Ils ont vingt-quatre ans, s’aiment d’un amour d’écorchés vifs, ils se droguent pour endormir le malaise de vivre et rêvent d’une musique absolue, libre, qui pourrait d’un seul son détruire l’ordre du monde. De 1973 à 1978, jusqu’à ce que dans un dernier excès Abe Kaoru meure d’une overdose, ils vivent un amour-haine qui défie les codes et se mesure à la violence. Ce sont les années de la pop culture, qui traverse tout le livre, dans son versant sombre.Inspiré d’une histoire vraie.

Avis :

C’est par la voix de Izumi que Inaba Mayumi a choisi de nous raconter cette histoire d’amour/haine, ce qui rend l’expérience d’autant plus immersive. Jusqu’à un certain point du moins, car la passion qui l’unit à Kaoru est si forte et parfois violente, qu’il m’a été nécessaire de prendre du recul par rapport à cette immersion. Il est difficile de se mettre à la place de quelqu’un qui subit tellement par amour, jusqu’à mettre sa vie en danger.

On découvre l’histoire de cette passion comme dans un journal intime, un cahier de souvenirs rédigé en février 1986. Elle revient dans ses derniers instants sur sa vie, et en particulier la période de 1973 à 1978, celle qu’elle a partagé avec Kaoru.

📖 découvrir un extrait

La proximité de cette narration a semble-t-il posé des difficultés à la fille de Suzuki Izumi, qui a, en 1993, soit peu après la sortie de ce roman au Japon, intenté une action en justice contre l’autrice pour atteinte à la vie privée, qui n’a empêché ni la publication de l’ouvrage, ni la réalisation en 1995 par Kôji Wakamatasu d’une adaptation filmée (source fiche auteur de Suzuki Izumi sur l’encyclopédie de SF en ligne SFE).

Quand on parle de ce couple mythique, comme très souvent quand il s’agit d’un couple, on parle d’abord, voire essentiellement de l’homme… allez voir dans un moteur de recherche, et tapez le nom des deux protagonistes : c’est un couple mythique, et un compositeur/interprète de free jazz de génie, marié à une autrice. Ici, l’autrice replace Izumi au cœur de l’intrigue et nous montre toutes ses difficultés à créer, car par amour, elle soutenait le travail de son mari avant de penser au sien.

On vit cette passion dévorante du début à la fin. De comment il s’est retrouvé chez elle « par erreur » et n’en est plus reparti, à comment elle l’a accompagné comme elle a pu dans ses errances pendant les jours, les mois même qui ont précédé le décès de Kaoru. On rentre aux côtés d’Izumi dans la spirale amour/dépendance/violence dans laquelle ils sont entrés lors de leur rencontre, et qui ne les a jamais complètement quittés. Car même si la violence était plus ou moins absente (tout du moins bien dissimulée) dans les premiers temps, la dépendance de Kaoru était elle déjà bien là.

La valse sans fin est un roman court et intense, tout comme l’a été la passion entre Abe Kaoru et Suzuki Izumi, dont on sait dès la première page qu’elle finira, comme beaucoup de passions intenses, mal. La narration très personnelle et inclusive est parfois déroutante, mais si on arrive, comme ça a été mon cas, à pénétrer leur univers, et leur quotidien pour le moins atypique, on ressort frappé par cette histoire, où la passion est portée à son paroxysme. J’ai pris un coup de poing, et j’ai l’impression de mieux appréhender certains mécanismes de cette passion dévorante, qui peut hélas conduire au pire.

Logo éditions Picquier

J’ai reçu la version papier de ce livre dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Picquier. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

Publicités

2 réflexions sur “La valse sans fin – Inaba Mayumi – #RLN2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.