Six mois trois jours – Charlie Jane Anders

Six mois trois jours est un recueil de six nouvelles de Charlie Jane Anders, traduit par Laurent Queyssi et publié le 19 juin 2019 aux éditions J’ai Lu dans la collection Nouveaux Millénaires.

Résumé :

Doug et Judy ont tous les deux un pouvoir. Judy voit tous les futurs possibles, telles les branches d’un arbre aux ramifications infinies. Doug est lui aussi prescient, mais il ne perçoit qu’un seul avenir, une séquence d’événements prédéterminés qui advient inexorablement. Deux visions que rien ne peut réconcilier, sinon l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre. Doug sait précisément quand et comment se terminera leur histoire, mais Judy fera tout pour l’éviter…
« Six mois, trois jours » et les cinq autres nouvelles de ce recueil donnent à lire un aperçu de l’immense talent de Charlie Jane Anders.

Avis :

On trouve dans cet ouvrage six nouvelles de Charlie Jane Anders, dont celle qui donne son nom au livre, et qui a obtenu le prix Hugo 2012 de la meilleure novella. Comme très souvent dans un recueil de nouvelles, je ne les ai pas appréciées toutes de la même manière, même si globalement j’ai aimé ma lecture. J’ai été surprise de découvrir qu’en seulement six nouvelles, on balayait quasiment autant de genres différents…

Passons en revue les différents textes :

Notre modèle économique ? Le paradoxe de Fermi

Pour ceux qui ne le sauraient pas, le paradoxe de Fermi peut se résumer à «S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ?». Dans cette première nouvelle, Charlie Jane Anders se propose de nous donner une réponse à cette question.  J’ai aimé la réponse apportée, mais aussi les réactions des personnages, à une exception près, qui n’avait je trouve aucune nécessité pour l’intrigue, à savoir une relation entre deux des personnages. C’est la fille pas romantique pour deux sous qui s’exprime ici^^

📖 découvrir un extrait

Comme neuf

Cette deuxième nouvelle démarre dans une panic room, où Marisol, autrice, s’est réfugiée lors d’événements qui ont conduit à la destruction du monde et de ses habitants. Elle est la seule survivante, et quand elle sort dans ce monde de désolation, elle trouve une bouteille, avec un génie à l’intérieur qui lui offre trois vœux… Que va-t-elle choisir, alors qu’elle est seule sur une planète dévastée ? Le texte nous présente sa vie quotidienne, ainsi que toute sa réflexion autour de ses trois vœux. Une réflexion intéressante, même si je l’ai trouvée un peu longue, ce qui est dommage dans un texte court !

Interstat

Emmy et ses frères et sœurs se rendent avec leur famille chez leur père en fin de vie pour le weekend. Ils espèrent apprendre quel sera leur héritage. En effet leur père, scientifique, s’est apparemment modifié pour améliorer ses capacités, et chacun se demande de quel morceau il héritera… Ce postulat de départ est assez morbide. Emmy nous raconte se weekend, mais aussi sa relation compliquée avec son père. Je pensais trouver une réflexion sur le transhumanisme, au lieu de quoi j’ai découvert la nature humaine dans ce qu’elle a de pas très reluisant.

Cartographie des morts soudaines

On se trouve ici dans un monde inconnu, à une époque indéterminée, aux côtés de Ythna, jeune fille sortie d’un orphelinat pour devenir une des servantes de la beldame. La société est très codifiée, avec mille personnes au service de cette beldame, Et mille équivalents de cette beldame sont au service de l’Empereur. Lors de la cérémonie d’intronisation de la beldame, celle-ci meurt de manière soudaine, ce qui ouvre une brèche dans le temps. Ythna fait alors une rencontre qui pourrait changer sa vie… J’ai aimé l’univers créé, même si j’aurais souhaité en savoir plus. Par contre, je suis passée complètement à côté d’un des personnages, qui ne m’a semblé être là que pour faciliter l’intrigue, sans autre intérêt particulier.

Six mois, trois jours

La nouvelle qui donne son titre au livre, et la plus belle et intéressante de toutes, par les questions qu’elle pose. L’antagonisme entre les pouvoirs de Judy et Doug peut-il être résolu par la force de leur amour ? Judy arrivera-t-elle à convaincre Doug que l’échec de leur relation au bout de six mois et trois jours n’est pas inéluctable ? Une histoire au pitch de départ si romantique aurait eu tout pour me déplaire, et pourtant, la manière dont elle est abordée, l’opposition entre un monde de possibles et un destin prédéterminé, concernant la même histoire d’amour, est passionnante.

Trèfle

Une nouvelle fantastique mettant en scène des chats… Au contraire de la précédente, cette histoire me faisait de l’œil, et j’en ai au bout du compte été un peu déçue, tout particulièrement par sa fin. Sans compter que je pensais trouver le fantastique au cœur de l’intrigue, mais il est régulièrement relégué au second plan derrière la vie du couple central, leurs difficultés amoureuses et états d’âmes… L’histoire dénonce entre autres les stigmatisations et agressions dont sont victimes les homosexuels aux Etats-Unis. Problématique importante, mais elle aussi reléguée à l’arrière plan par les errements, notamment de Anwar. C’est la nouvelle qui m’a laissé la plus mitigée.

Conclusion

Le style de Charlie Jane Anders est extrêmement plaisant, et ce recueil a été une plutôt bonne lecture, avec des très hauts et des un peu plus bas suivant les textes, ce qui est d’autant plus normal qu’ils sont très différents. Ils donnent en effet, comme l’annonce J’ai Lu, une bonne idée de l’étendue du savoir faire de l’autrice, en 160 pages.

Logo J'ai lu

J’ai reçu la version papier de ce livre dans le cadre d’un partenariat avec les éditions J’ai Lu. Merci à eux pour la confiance.

Logo librairiesindependantes.com

Le lien ci-dessus n’est pas un lien affilié. Il renvoie vers le site librairiesindependantes.com, qui regroupe des librairies indépendantes (comme son nom l’indique^^) de toute la France. A défaut de pouvoir vous déplacer en librairie, en commandant sur ce site, vous soutenez les libraires indépendants.

Une réflexion sur “Six mois trois jours – Charlie Jane Anders

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.