Yaël-July Nahon - Planète centrale

Planète Centrale – Yaël-July Nahon – #PLIB2019

Yaël-July Nahon - Planète centrale

Planète Centrale est un court roman de science-fiction de Yaël-July Nahon, publié en avril 2018 aux éditions Rivière Blanche.

Résumé :

Aya Stilstone vient de la Planète Centrale colonisée par les humains depuis des temps immémoriaux. Elle est la jeune capitaine d’un gigantesque vaisseau-déchets, le 55B. Elle vogue seule de planète en planète pour accomplir sa tâche routinière.
L’abordage du 55B par un navire-corsaire va bouleverser la monotonie de sa vie.
Les révélations du Commandant Shamgar sur la réalité de sa planète, régie par un système autoritaire fait d’intrigues, de guerres larvées, de coups d’État feront s’effondrer les certitudes de l’indisciplinée Aya. En découvrant un nouvel univers où le pouvoir n’est pas là où on le pense, un univers où l’obéissance aveugle n’est pas une fatalité, un univers où les guerres sont légion tout comme l’émerveillement et l’amitié qui lui était jusqu’alors inconnue, Aya devra s’affranchir du système d’enfermement imposé par la Planète Centrale pour concrétiser son désir de liberté.
Des aventures l’emmèneront dans des mondes inconnus, à la rencontre de peuples fantastiques et attachants aux coutumes étranges sur fond de guerres inter-galactiques.

Avis :

Je ne lis pas souvent de Space-Opéra. J’ai peu de références dans le domaine, si l’on excepte Cosmos 1999 et Star-Wars, bien sûr, où l’espace est extrêmement bruyant !!! Ah si !, je suis aussi avec ferveur la série de comics Saga de Fiona Staples et Brian K. Vaughan. Un incontournable !

C’est donc avec une connaissance très limitée du sujet que je me suis lancé dans la lecture, attirée par le résumé. J’ai découvert en ouvrant le roman qu’il s’agissait d’un premier tome. Il contient cependant une intrigue complète, et peut tout à fait se suffire à lui-même, même si…

J’étais curieuse de découvrir Aya, un jeune femme pilote d’un vaisseau-déchets… J’ai découvert une jeune femme indépendante, qui se pense forte, mais qui a les faiblesses de sa jeunesse. Elle est impulsive, asociale, et parle souvent sans réfléchir, n’en fait qu’à sa tête, bref, c’est une sale gosse ! Elle a préféré renoncer à une brillante carrière pour pouvoir évoluer tranquillement seule au milieu du vide et du silence…

L’univers créé par l’autrice repose sur des bases assez communes en matière de dystopie, tout en y apportant sa touche, notamment par le biais des différents peuples en présence. Un gouvernement tout puissant qui régente la vie de son peuple. Des gens classés par catégories en fonction de leur capacités, et qui obéissent aux lois sans y réfléchir. Aya, ouvre petit à petit les yeux sur les différences de classes quand elle est promue au retour d’une mission de 63 jours qui s’est terminée d’une manière peu conventionnelle…

J’ai cependant été surprise de l’obnubilation de la jeune femme pour Shamgar, le beau capitaine corsaire… j’avoue que je ne m’attendais pas à de la romance !!! Bon, ce n’est pas exactement de la romance, disons plutôt que notre sale gosse a un crush et que ça la rend un peu bêta par moments. Elle voit de ce fait l’univers et ses enjeux à travers le prisme des idéaux de Shamgar. Je l’aurais sans doute aimée un peu plus indépendante… à voir comment elle évoluera.

J’ai été surprise, mais en même temps nostalgique de la série Cosmos 1999, dont j’ai en partie retrouvé les codes ici. J’ai adoré retrouver cet univers un peu désuet, l’ambiance de ces films et séries des années 70-80. La nostalgie a fonctionné avec moi, et j’ai pris plaisir à me retrouver dans cet univers.

J’ai beaucoup aimé les différents planètes et peuples rencontrés, notamment le créateur de la technologie embarquée sur le Golden Hind, Yïoo, tout en rondeur. D’une manière générale, les personnages rencontrés sont plutôt sympathiques.

J’ai passé un bon moment avec ce livre, avec Aya, que j’ai par moments adoré détester, que j’ai parfois eu envie de claquer… mais qui finalement a toujours réussi à me désarmer par sa naïveté. Je me replongerai avec plaisir dans la suite de ses aventures, histoire de voir si les événements de ce premier opus lui ont mis du plomb dans la cervelle !

Rivière blanche logo

Je remercie l’autrice et Philippe Ward, directeur de collection chez Rivière Blanche, pour m’avoir fait parvenir le livre via la plateforme SimPlement. Merci à eux pour la confiance.

#PLIB2019

#ISBN:9781612277578

4 réflexions sur “Planète Centrale – Yaël-July Nahon – #PLIB2019

  1. Nahon dit :

    Bonjour Sophie,
    La suite de Planète Centrale est sortie est dispo pour les chroniques sur simplement.pro.
    Le titre est :
    Zone Rouge
    Planète Centrale 2
    Si vous êtes toujours intéressée pour lire la suite des aventure d’Aya !
    Bien à vous
    YJN

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.