Les yeux – Slimane-Baptiste Berhoun – #plib2018

Les yeux est un roman de Slimane-Baptiste Berhoun, publié en novembre 2017 chez Bragelonne. Un étrange roman fantastique dans la campagne française d’après-guerre… Ce roman fait partie de la présélection du #PLIB2018.

Résumé :

Tout en haut du Plateau, le vent pouvait rendre fou.

On avait choisi d’y construire un asile. L’Orme : une grande bâtisse lugubre, battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n’avaient pu en venir à bout. À croire qu’il échappait à toute influence humaine.

Et des morts étranges, violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. D’ordinaire, personne ne venait s’en mêler. Ni la gendarmerie du Village, ni les réducteurs de tête de Paris.

Si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs de l’Orme, on y aurait peut-être vu l’oeuvre d’un monstre. Mais les fous, ça ne s’écoute pas, ça se traite. Ce que le psycho-chirurgien à la tête des affaires médicales de l’établissement sait faire d’une main de fer. À l’abri des regards. À condition de parvenir à se débarrasser définitivement de cette trop curieuse disciple de Lacan venue fouiner dans les dossiers de ses malades.

Avis :

On est, dans ce livre, plongé immédiatement dans une ambiance très particulière, froide, angoissante. Cet hôpital psychiatrique en haut de la colline, battu par un vent qui rend fou (!!!) Il faut faire 27km pour rencontrer le premier village. Dès les premières pages, le directeur, comme tout le personnel d’ailleurs, est perturbant. Il y a quelque chose qui cloche chez lui, chez eux, sans qu’on puisse tout de suite mettre clairement le doigt dessus. Mis à part le psycho-chirurgien, qui apparaît très vite comme un psychopathe.

Mais n’oublions pas que nous sommes dans un asile dans les années 50. Qui sont les vrais malades ? Les plus dangereux ? On est dans une ambiance très anxiogène. Un huis-clos à la Agatha Christie, mais en plus trash. Car ici, on ne sait pas où l’angoisse s’arrêtera…

C’est là qu’entre en scène l’élément extérieur perturbateur : Lucie Klein, étudiante du célèbre Docteur Lacan. Elle vient mener une mystérieuse étude sur une non moins mystérieuse maladie, la prosopagnosie. Marguerite, une des patientes de l’asile, est atteinte de cette maladie. Elle ne reconnait aucun visage.

Lucie, au même titre que  les autres personnages, a un comportement très étrange. Dans ce milieu isolé où elle a atterri, elle ne semble pouvoir faire confiance qu’à Gaultier, le pharmacien, rejeté et moqué par ses collègues.

Un théâtre d’intrigue et des personnages dignes d’un film d’horreur en noir et blanc : un hôpital psychiatrique des années 50, isolé, et des personnages très caricaturaux. J’avais hâte de voir comment l’intrigue allait évoluer, car le tout me semblait trop attendu.

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas accroché à cette lecture. Bien que l’auteur ait réussi à me surprendre par moments, l’ensemble était vraiment trop caricatural à mon goût, en particulier les malades de l’hôpital. Soit on est un légume qui bave, soit on est un agressif. En gros…

Quand à la plume de Slimane-Baptiste Berhoun, elle se lit bien, elle est plutôt addictive, et c’est sûrement ce qui fait que j’ai été au bout de ma lecture sans trop de peine. Et c’est d’ailleurs cette écriture qui fait que je tenterai peut-être un jour un autre livre de l’auteur, à l’occasion…

J’ai lu ce livre numérique en partenariat avec NetGalley et les éditions Bragelonne. Merci à eux pour la découverte.

Ce roman fait partie de la présélection du #PLIB2018. Fera-t-il partie des 7 finalistes ?

#PLIB2018 #ISBN:9791028108342

Publicités

4 réflexions sur “Les yeux – Slimane-Baptiste Berhoun – #plib2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.