Le projet Starpoint 1 : La fille aux cheveux rouges - Marie Lorna Vaconsin

Le Projet Starpoint tome 1 : La fille aux cheveux rouges – Marie-Lorna Vaconsin – #plib2018

Le projet Starpoint 1 : La fille aux cheveux rouges - Marie Lorna Vaconsin

La fille aux cheveux rouges est le premier tome de la saga le Projet Starpoint, de Marie-Lorna Vaconsin, sorti en mars 2017, aux éditions La Belle Colère. Il fait partie de la présélection du PLIB2018.

Résumé :

Pythagore Luchon a 15 ans. Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pou rune année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, ni sur la peine que lui causeront ses passages à l’hôpital pour rendre visite à son père – brillant chercheur en physique quantique, plongé dans le coma à la suite d’une agression. Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie, la fille du gardien du lycée. Le jour de la rentrée, Pythagore découvre que Louise a apparemment décidé de se passer de leur amitié. Elle s’est liée à une nouvelle élève du nom de Foresta Erivan, dont la présence à ses côtés est d’autant plus intrigante que les deux filles n’ont rien en commun. Louise est une geek passionnée de sciences et d’ingénierie, tandis que la nouvelle élève affiche un look d’un autre genre : elle a les cheveux rouges, s’habille toujours en noir, souvent en cuir, et distribue des gifles à ceux dont elle n’apprécie pas le comportement. À son contact, Louise s’isole de ses anciens amis, se désintéresse de son travail et commence à sécher les cours. Pythagore déplore silencieusement la présence de cette nouvelle élève qui l’irrite autant qu’elle l’attire, jusqu’à ce qu’elle débarque chez lui en pleine nuit pour lui annoncer la disparition de Louise. Elle lui explique que, pour la retrouver, ils doivent passer par ce qu’elle appelle l’« angle mort » des miroirs. Pyth la suit sans se douter qu’il est sur le point de basculer dans un monde parallèle – le monde dans lequel Foresta a grandi, et où Louise est sur le point de se perdre.

Avis :

J’avais flashé sur sa couverture, en voyant ce livre passer sur les chaînes booktube au moment de sa sortie… Il ne ressemblait pas à l’image que j’avais de son éditeur, La Belle Colère. Je vois leurs couvertures très simples, bicolores, avec juste le titre et le nom de l’auteur mis en avant, ce que je trouve très osé à proposer au milieu des couvertures très travaillées que l’on peut trouver actuellement. Et j’aime quand un éditeur ose. De la même manière, d’ailleurs, avec cette couverture, l’éditeur est une fois encore novateur, avec ces couleurs fortes, imposantes. C’est un travail magnifique.

Restait à voir si l’intérieur était aussi mémorable que la couverture…

Dans l’ensemble, je n’ai pas été déçue. Tout d’abord, les bases de ce monde parallèle qui diffère par ses ondes vibratoires est très original. J’ai eu un peu peur que ça soit trop scientifique à mon goût, mais l’autrice amène très bien les choses, et les conséquences des variations de ces ondes sur les personnages et paysages sont expliquées, sans pour autant qu’on s’en arrache les cheveux ! On a beau être dans un premier tome, et avoir besoin de découvrir l’univers de la trilogie, les éléments nous sont apportés petit à petit, comme à Pythagore aux côtés de qui on découvre le monde de Foresta.  C’est d’ailleurs ce point de vue qui fait que tout le côté scientifique, présenté au fur et à mesure, n’est jamais indigeste.

J’ai apprécié  la personnalité de Foresta, cette jeune femme forte, qui se bat pour ses idées mais sans pour autant abandonner ses amis sur le bord du chemin… et au contraire j’ai eu beaucoup de difficultés avec Pythagore, et ses hormones en folie. Il perd toute capacité de réflexion quand il est en face de Foresta, à un tel point que ça en devient parfois insupportable. Par moment, j’ai eu envie de le baffer !!! Mais c’est le seul vrai point noir de l’histoire pour moi. Et ça ne gênera sans doute pas le cœur de cible de ce roman, qui est clairement les ados et jeunes adultes.

L’intrigue est rondement menée, et même si certains événements sont assez téléphonés, ça ne m’a pas gêné outre mesure. Pour un tome d’exposition, on rentre assez vite dans l’action et c’est très appréciable. Le cliffhanger est habilement amené, tout en clôturant un premier pan de l’histoire. Je lirai bien volontiers la suite de cette trilogie, si l’occasion se présente.

Ce roman fait partie de la présélection du PLIB2018. Fera-t-il partie des 7 finalistes ?

#PLIB2018 #ISBN:9782843378447

5 réflexions sur “Le Projet Starpoint tome 1 : La fille aux cheveux rouges – Marie-Lorna Vaconsin – #plib2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.