Quidditch through the ages - Kennilworthy Whisp (aka JK Rowling)

V.O. – Hogwarts Library Books (La Bibliothèque de Poudlard) – J.K.Rowling (et Newt Scamander)

Quidditch through the ages - Kennilworthy Whisp (aka JK Rowling)  Fantastic beasts and where to find them - Newt Scamander (aka JK Rowling)  The tales of Beedle the bard - JK Rowling

Hogwarts School Library est une série de trois livres autour du monde de Harry Potter, et sont l’oeuvre de J.K.Rowling, même si l’un d’eux est signé Newt Scamander (Norbert Dragonneau). Ils ont été publiés entre 2001 et 2008 chez Bloomsbury, au profit de deux associations caritatives, Comic Relief et Lumos. Ils ont été publiés en France chez Gallimard sous le titre de La Bibliothèque de Poudlard.

J’ai lu ces livres dans leur version originale, et je vais vous les présenter l’un après l’autre :

Quidditch through the Ages

Quidditch through the ages - Kennilworthy Whisp (aka JK Rowling)

Titre français : Le quidditch à travers les âges

Résumé :

S’il vous est jamais arrivé de vous demander quelle est l’origine du Vif d’or, comment les Cognards sont apparus ou pourquoi les Wigtown Wanderers portent l’image d’un couteau de boucher sur leur robe, vous devez lire Le Quidditch à travers les âges.
Cette édition limitée est la reproduction exacte du volume conservé à la bibliothèque de Poudlard où il est consulté presque chaque jour par les fanatiques de Quidditch.

Avis :

Parlons pour commencer du niveau de difficulté de cette lecture en V.O. Je dirais qu’il est équivalent à celui de la saga Harry Potter, à savoir un niveau lycée, ou un bon niveau collège. Comme pour la saga principale, il faut maîtriser le vocabulaire imaginé par J.K. Rowling, mais passé la découverte, la lecture coule toute seule.

J’ai pris plaisir à lire ce livre, très vivant, plein d’anecdotes, de schémas. C’est un ouvrage amusant, l’autrice y distille de nombreuses touches d’humour…Mais ce livre permet aussi de découvrir plus en détail ce sport prisé des sorcières et sorciers qu’est le quidditch : son évolution, le matériel, les joueurs…

Fantastic Beasts & where to find them

Fantastic beasts and where to find them - Newt Scamander (aka JK Rowling)

Titre français : Les animaux fantastiques

Résumé :

Il est rare qu’une maison de sorciers ne compte pas dans sa bibliothèque un exemplaire des Animaux fantastiques.
Désormais, et pour une période limitée dans le temps, les Moldus vont avoir à leur tour la possibilité d’apprendre où vit le Quintaped, ce que mange le Puffskein et pourquoi il vaut mieux ne pas laisser dans le jardin une soucoupe de lait destinée à un Knarl…

Avis :

Bien que rédigé par J.K. Rowling, l’auteur crédité est Newt Scamander aka Norbert Dragonneau en français, ancien élève de Poudlard, employé du ministère de la magie, grand voyageur et explorateur spécialiste des Animaux Fantastiques, que l’on découvrira des années plus tard dans les films de David Yates. On le connaissait à l’époque (2001) presque uniquement pour la rédaction de ce manuel scolaire.

A l’occasion de la sortie du premier film, en 2017, a d’ailleurs été éditée une version révisée et augmentée. La version dont je vous parle est l’originale.

La lecture de ce livre en version originale est à mon avis plus compliquée que les tomes d’Harry Potter, ou qu’un documentaire animalier. On cumule en effet à la fois le vocabulaire inventé par J.K. Rowling et le vocabulaire spécifique au monde animalier. J’avais déjà eu l’occasion de parler du niveau d’anglais de cette saga, lors de ma chronique de Harry Potter and the cursed child.

J’ai trouvé ce petit livre (64 pages) plus compliqué. Je me suis raccrochée aux animaux fantastiques que je connaissais, ainsi qu’au vocabulaire animalier d’une manière générale, assez pauvre dans mon cas. J’ai eu du mal à réellement prendre du plaisir à cette lecture. Il a fallu que je le lise par petits bouts, quasiment animal par animal.

Au final, j’ai découvert des créatures que je ne connaissais pas, appris du vocabulaire du monde animal, et souri des remarques manuscrites de Ron ajoutées quand il a emprunté l’exemplaire d’Harry.

Une lecture sympathique, mais ce tout petit texte cache un niveau de difficulté un peu élevé. Il faut un bon niveau lycée au minimum.

The Tales of Beedle the Bard

The tales of Beedle the bard - JK Rowling

Titre français : Les contes de Beedle le barde

Résumé :

Voici les cinq contes de fées qui bercent l’enfance des jeunes sorciers. Chacun a sa magie particulière qui enchantera les lecteurs et les fera tour à tour rire ou frissonner.
Les commentaires passionnants et malicieux du professeur Albus Dumbledore qui accompagnent chaque récit seront appréciés des sorciers comme des Moldus. Le professeur donne de nombreuses clefs et dévoile, par la même occasion, maint détail de la vie à Poudlard.
Cet ouvrage comporte cinq contes, dont un figure dans Harry Potter et les Reliques de la Mort : Le Conte des Trois Frères.
Les cinq contes de Beedle le Barde sont :
•Le Sorcier et la Marmite sauteuse
•La Fontaine de la Bonne Fortune
•Le Sorcier au coeur velu
•Babbitty Lapina et la souche qui gloussait
•Le conte des Trois Frères

Avis :

Ce recueil comprend cinq contes traditionnels du monde magique. Des contes très populaires auprès des petits sorciers et sorcières, traduits en anglais par Hermione Granger, avec des notes additionnelles du Professeur Dumbledore.

On est clairement au cœur du monde magique d’Harry Potter. Les morales des contes permettent de jeter des ponts vers les romans de la saga, par le biais des notes de Dumbledore. Ces liens font toujours attention à ne pas être trop divulgachants pour les moldus qui n’auraient pas fini de découvrir les aventures de notre sorcier préféré.

Tous les contes sont illustrés par J.K. Rowling, ce qui ajoute à la beauté de l’objet livre. C’est un hardback de petit format, entièrement illustré, donc, et vendu au prix de £7.99, ce qui est loin d’être excessif vu que les bénéfices sont reversés à Lumos. Pour les deux premiers volumes, publiés en 2001, les bénéfices étaient reversés à l’association Comic Relief, mais l’autrice a créé sa propre fondation en 2005, et a logiquement décidé d’y reverser ses bénéfices.

Les contes sont très agréables à lire, très courts (environ 20 pages chaque), d’un niveau d’anglais assez simple, fin de collège/début de lycée. C’est d’autant plus simple pour un Potterhead qui n’aura pas à chercher certains mots plus spécifiques, comme sureau… car il les reconnaîtra dans leur contexte, même sans avoir lu les Harry Potter en anglais.

Les mots de Dumbledore sont parsemés d’humour, comme on pourrait s’y attendre, et apporte une explication des morales des contes aux pauvres moldus que nous sommes.

Ça a été un joli moment de lecture, avec même un goût de trop peu. Un passage en enfance dans le monde des sorciers.

Conclusion

Des lectures sympathiques qui apportent un éclairage complémentaire dur la saga Harry Potter, mais aussi sur les films des Animaux Fantastiques, à conseiller aux Potterheads, Ceux et celles qui connaissent moins ou pas le monde magique de J.K. Rowling peuvent aussi y trouver leur compte, en découvrant en quelque sorte une porte d’entrée vers cet univers si complexe.

Une réflexion sur “V.O. – Hogwarts Library Books (La Bibliothèque de Poudlard) – J.K.Rowling (et Newt Scamander)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.