L'odyssée texte abrégé - Homère

L’odyssée texte abrégé – Homère

L'odyssée texte abrégé - Homère

Pendant les vacances d’été, j’aime bien essayer de relire quelques classiques, chose que je ne prends jamais le temps de faire le reste de l’année. Cette semaine je me suis lancée dans une version abrégée de L’Odyssée d’Homère, rééditée cette année chez L’école des Loisirs.

Résumé :

L’épopée d’Ulysse pour revenir de Troie, en Asie Mineure, jusqu’à sa terre natale, l’île d’Ithaque, dans la mer Ionienne, à l’ouest de la Grèce. Récit et conte merveilleux, cette épopée est, dans le monde antique, le texte fondateur source de toute culture. Des extraits des épisodes principaux avec des commentaires historiques, archéologiques et anthropologiques sur la Grèce antique.

Traduit par Leconte de Lisle et Bruno Rémy

Avis :

Comme je vous le disais en introduction, l’été, j’aime bien faire des lectures, ou plus souvent des relectures de classiques, car je trouve que c’est la bonne période pour ressortir des textes qui m’ont marquée… et que je n’ai pas lus pour certains depuis pfiouuuu plus de vingt ans !!! C’est le cas pour L’Odyssée, que je n’ai pas du rouvrir depuis que j’ai quitté le lycée…

La version que j’ai lue est un texte abrégé, édition de référence couramment utilisée en classe de sixième… Il reprend la traduction de Leconte de Lisle, abrégée et remaniée par Bruno Rémy. A propos du texte abrégé, je cite l’éditeur : « il ne s’agit jamais de résumés, ni de morceaux choisis, mais du texte même, réduit de manière à laisser intacts le fil du récit, le ton, le style et le rythme de l’auteur ».

Précision très importante, notamment en ce qui concerne le rythme pour l’Odysssée, comme d’une manière générale pour les grandes épopées en vers. En effet, il est crucial de conserver au maximum le rythme du texte, ponctué par des vers clés qu’on retrouve régulièrement, y compris dans cet abrégé… vers qui servaient de repères aux conteurs. Ils posent le début du jour (Quand paru l’aube aux doigts roses) ou encore le début d’un nouveau périple maritime (Ils s’embarquèrent aussitôt et, assis en ordre sur les bancs, ils frappèrent de leurs rames la mer grise d’écume). Tout est très bien expliqué dans l’introduction de l’ouvrage.

On trouve aussi en fin de livre un glossaire, fort utile pour les jeunes lecteurs qui ne connaissent pas encore les mythes grecs, ou pour les moins jeunes lecteurs qui ont parfois des trous de mémoire (poisson rouge bonjour^^).

Le corps du texte reprend l’épopée originale, aventure par aventure, de manière tout à fait accessible, aussi bien par la qualité du travail de Bruno Rémy que la typographie, la mise en page aérée, mais aussi les illustrations de Notor (1951) à partir de céramiques grecques. Tout est fait pour que les jeunes lecteurs découvrent ce texte incroyable dans les meilleures conditions.

Quant à moi, cette relecture, outre le fait qu’elle ait permis de me rafraîchir la mémoire sur certains détails des mythes, elle a surtout été un petit bonbon à la saveur d’enfance, un voyage au goût incomparable, dans des émotions de lectrice depuis longtemps oubliées. Bref, quelques toutes petites heures de lectures (à peine plus de 150 pages) hors du temps, qui m’ont donnée envie de me replonger dans d’autres textes mythiques et/ou fondateurs.

J’ai reçu ce livre de la part de L’école des Loisirs. Merci à eux pour la redécouverte !

Une réflexion sur “L’odyssée texte abrégé – Homère

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.