L'honneur des ombres - Nicolas Cluzeau

L’honneur des ombres – Nicolas Cluzeau

L'honneur des ombres - Nicolas Cluzeau

L’honneur des ombres est un roman de Nicolas Cluzeau, paru aux éditions Lynks le 1er février 2018.

Résumé :

Istanbul, été 2016. Pour comprendre la nature des cauchemars qui la hantent, Dolunay décide, accompagnée de son petit ami et de son frère, de s’introduire dans les ruines de Rumeli Hisari, citadelle bâtie sur d’antiques fortifications. Au plus profond d’un tombeau oublié, la jeune fille découvre son héritage chamanique. Mais cette même nuit, un coup d’Etat contre le Reis déclenche une vague de panique dans la ville…

Je vous mets ci-dessous la bande-annonce réalisée par les éditions Lynks pour la sortie de ce roman, très parlante sur son contenu…

Avis :

J’ai lu il y a déjà un long moment déjà Rouges ténèbres, de Nicolas Cluzeau, paru en 2009 dans l’excellente mais hélas défunte collection Courants noirs, des éditions Gulf Stream. Un polar historique pour les ados qui se passe à Istanbul en 1555. La Turquie est si j’ai bien compris le pays de cœur de Nicolas Cluzeau, et ça se sent à la lecture de ses romans. Il en connaît l’histoire, et nous la fait partager avec passion, dans un polar, comme dans un roman fantastique.

C’est d’autant plus intéressant que la Turquie est rarement utilisée comme théâtre des actions des romans pour ados. Alors que c’est un pays multiple, passionnant de par son Histoire, ancienne ou actuelle. C’est la première fois que je lis un roman, tous âges confondus, qui s’appuie sur un événement de l’Histoire très contemporaine turque. Ci-dessous, la foule à Istanbul durant ce mois de juillet 2016 :

Tentative coup d'état Turquie juillet 2016 ©Maurice Flesier

©Maurice Flesier / WikimediaCommons

Et c’est d’autant plus appréciable que ce livre est destiné aux ados/jeunes adultes. Et aussi car ce livre résonne avec l’Histoire très actuelle de la Turquie, et les élections présidentielles qui viennent de s’y dérouler, lors desquelles le peuple turc a renouvelé sa confiance au président Erdogan, le même qui était menacé par le coup d’Etat manqué de 2016 qui sert de toile de fond au roman. Je vous laisserais aller vous faire par vous même une idée plus précise de tout ça, car ce blog n’est pas le lieu pour parler politique…

Dans ce livre, on va d’abord se déplacer dans les différents quartiers d’Istanbul, puis traverser le pays d’ouest en est. Ma curiosité m’a poussée à aller chercher sur internet des cartes d’Istanbul et de la Turquie pour mieux visualiser le voyage. J’aurais adoré les trouver dans les appendices, par ailleurs très bien faits et très complets sur les personnages, les mythes, l’Histoire de la Turquie… Un peu comme dans la collection Courants Noirs citée plus haut. Et, mais ce n’est pas spécifique à ce livre, j’adorerais que dans les premières pages on puisse trouver une notification sur la présence de ces appendices… car il peut être compliqué dans la lecture, parfois, de ne pas y avoir eu accès avant la fin !!! Si jamais vous vous lancez dans ce livre (ce que je vous conseille, j’y arrive^^), et que vous avez un côté un peu feignant comme moi, je vous propose la carte de la Turquie du guide du Routard, qui vous permettra de vous repérer, les lieux principaux y sont indiqués :

Carte Turquie ©Routard

Au début du roman, on découvre Dolunay, jeune femme de 17 ans, et son ami Azad et son frère Erdan, fans d’urbex, qui partent à la découverte de la forteresse de Rumeli Hisari, sur la rive est du Bosphore. C’est là qu’ils se trouvent lors du déclenchement de la tentative de coup d’Etat. Ils sont donc isolés du reste de leurs familles, vivants dans la partie occidentale d’Istanbul. Ci-dessous, la forteresse et le pont qui enjambe le Bosphore :

Rumeli Hisari ©Mark Ahsmann

©Mark Ahsmann / WikimediaCommons

Le style de Nicolas Cluzeau est extrêmement agréable. On lit ce roman sans difficultés, d’autant plus que l’intrigue est rapidement addictive, et que les termes ou événements plus spécifiques bénéficient de notes de bas de page. Je vous rassure, elles sont peu nombreuses, juste l’essentiel. Le narrateur a beau être extérieur, je me suis tout de suite sentie proche des personnages. L’auteur créé une empathie avec Dolunay et Azad dès les premières pages. Ces jeunes adultes amoureux qui doivent faire attention de ne pas s’embrasser en public dans certains quartiers de la ville… En même temps, même s’ils se déclarent souvent leur amour, leur relation n’est pas pesante, elle justifie même une partie de leurs actions. C’est fou ce qu’on peut faire par amour !!!

Ce roman est haletant, original, et passionnant de par les mythologies orientales en jeu, que l’on voit trop rarement dans les romans francophones… Le côté fantastique est très léger au début, laissant la vedette à l’Histoire contemporaine, et prend au fur et à mesure du défilement des chapitres de plus en plus d’importance, jusqu’à être vraiment le cœur de l’intrigue. J’ai adoré cette évolution de l’équilibre du roman. Une chose est sûre, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher  et je ne peux que vous le conseiller !

Ce n’est pas la première fois que dans un roman des éditions Lynks, je souligne et apprécie le fait qu’ils soient très ancrés dans l’Histoire, voire dans l’actualité. C’est rare et ça mérite d’être mis en avant. On peut tout à fait faire de la littérature pour jeunes adultes dans un cadre historique documenté, sans en faire quelque chose d’ennuyeux, loin de là. Les lecteurs ne sont pas des quiches, et sont tout à fait capables d’apprécier la découverte de pans de l’Histoire réelle, tout comme ils apprécient les univers de fantasy, ou les mondes de Bisounours de certaines romances… Ne vous détrompez pas, j’adore les Bisounours, mais ça fait du bien, un éditeur qui prend le risque de varier un peu les genres !

Lynks logo

J’ai reçu la version papier de ce livre de la part des éditions Lynks, via la plateforme SimPlement. Je les remercie pour la confiance renouvelée.

Publicités

Une réflexion sur “L’honneur des ombres – Nicolas Cluzeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.