Ann Radcliffe et les vampires - Paul Féval

Ann Radcliffe contre les vampires (La Ville-Vampire) – Paul Féval

Ann Radcliffe et les vampires - Paul Féval

Ann Radcliffe contre les vampires est un roman de Paul Féval, paru initialement en épisodes sous le titre La Ville-Vampire en 1874. Cette nouvelle édition est le cinquième titre de la première saison des Saisons de l’Étrange, label co-édité avec Les Moutons Électriques. Il est disponible en librairie depuis aujourd’hui, jeudi 7 juin 2018.

Résumé :

Et si Ann Radcliffe, célèbre pour ses romans gothiques, avait elle-même été la protagoniste d’une aventure pleine de danger ? C’est ce qu’elle a raconté au grand feuilletoniste français Paul Féval, qui rapporte le récit de la lutte de la jeune femme contre l’atroce M. Götzi, le vampire aux yeux verts luminescents, et sa découverte de toute une terrifiante cité : la ville-vampire !

Avis :

Le label Les Saisons de l’Étrange est co-édité avec Les Moutons Électriques, et est issu d’un financement participatif sur la plateforme Ulule. C’est parce j’ai participé à cette campagne que j’ai reçu ce titre avant sa sortie officielle, accompagné de son marque-page, signé comme la couverture par Melchior Ascaride.

Avec ce titre, on a la preuve, s’il en fallait une, que le fantastique français produit des textes de grande qualité depuis déjà bien longtemps, et fait référence. En effet, Paul Féval pose ici des jalons de la mythologie des vampires qui seront repris par la suite par d’autres auteurs. Tout cela est très bien expliqué dans la postface d’Adrien Party, créateur du site vampirismes.com. On a donc un texte classique, qui a presque 150 ans, mais dont la langue est tout à fait accessible. Pas de tournures de phrases alambiquées, de vocabulaire abracadabrant.

J’ai découvert une histoire à la fois fantastique et très drôle. Les difficultés trouvent des solutions  et/ou des explications comme par magie, mais l’auteur le justifie car c’est la manière de faire de Ann Radcliffe, et c’est son histoire qui est rapportée ici… Rapportée par la bouche de Miss 97 (son âge), une petite-cousine de l’héroïne, qui elle aussi enjolive peut-être les choses, ou en oublie des détails… Bref, tout est permis à Paul Féval, puisqu’il se « cache » derrière ces histoires imbriquées les unes dans les autres. C’est d’ailleurs une narration très intéressante je trouve, cette histoire vécue par Ann Radcliffe, racontée par Elle à Miss 97 (qui n’était pas 97 à l’époque^^), cette dernière la racontant à l’auteur. Intéressant aussi le fait qu’il profite de son roman pour se plaindre que les auteurs français sont souvent plagiés par les anglais, et que pour une fois, du coup, ça sera l’inverse !

Je n’avais pas lu Paul Féval depuis le lycée, je pense, avec Le Bossu. Et cette redécouverte a été très agréable, hors du contexte scolaire, et avec une histoire pleine d’humour, de clichés volontaires, et dont le côté fantastique est très intéressant, et pas pesant. Une lecture légère et sympathique, qui se lit d’une traite, en quelques heures…

2 réflexions sur “Ann Radcliffe contre les vampires (La Ville-Vampire) – Paul Féval

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.