Arte 2 - Kei Ohkubo

Arte tome 2 – Kei Ohkubo

Arte 2 - Kei Ohkubo

Ce manga est le deuxième tome de la série seinen Arte de Kei Ohkubo, paru en France chez Komikku Editions en 2015. La série compte actuellement huit tomes, dont sept parus en français.

Résumé :

Encore ébranlée par des sentiments nouveaux qu’elle a du mal à contenir, Arte est entraînée par Veronica, sa mécène, dans un quartier miséreux de la ville.
La jeune artiste découvre la réalité sordide de la vie d’une ancienne courtisane de renom, qui a sombré dans la déchéance. Alors qu’Arte est sous le choc, Veronica lui demande quel est son rêve d’avenir.
Après cette magistrale leçon de vie, Arte est plus que jamais déterminée à prendre son destin en main et à tracer son chemin.

Avis :

J’avais beaucoup aimé découvrir Arte dans le premier volume de la saga (chronique du tome 1 ici). Cette jeune femme qui décide, contre toutes les convenances et tous les avis, de prendre son indépendance et de poursuivre son rêve.

La courtisane Veronica, en montrant à Arte une ancienne courtisane déchue, lui ouvre les yeux sur la réalité de la vie d’une femme indépendante à la renaissance. La déchéance peut vite arriver, en particulier quand on se laisse aller à la faiblesse de l’amour. Le message est un peu lourd, mais il finit par atteindre Arte en plein cœur. J’avoue que le début de ce premier tome m’a un peu porté sur les nerfs. Arte joue les mijaurées auprès de Leo, son maître d’apprentissage. AU risque de remettre sa vie entière en cause.

Ce que j’appréciais dans le pitch de la saga, c’est l’idée d’une jeune femme libre et indépendante, se battant pour exercer un métier « d’homme ». Et là, je me retrouvais face à une jeune femme faible et amoureuse ! J’étais à deux doigts d’abandonner, mais un manga, ce n’est jamais bien long à lire, du coup je l’ai fini. Et comme souvent, j’ai bien fait.

Car malgré ses minauderies, qu’on peut attribuer à son jeune âge, Arte persiste dans son souhait de devenir artiste, en s’opposant aux hommes, y compris les plus puissants. Elle est obstinée, mais aussi caractérielle et inconstante. Elle lutte à la fois contre la société dans laquelle elle est née, mais aussi contre l’éducation qu’elle a reçu.

C’est pourquoi je veux lui laisser une chance, d’autant que le scénario est bien documenté, et le dessin très intéressant par le soin apporté aux costumes et œuvres d’art…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.