La mort nomade, Yeruldelgger 3 - Ian Manook

La mort nomade (Yeruldelgger 3) – Ian Manook

La mort nomade, Yeruldelgger 3 - Ian Manook

La mort nomade est le troisième et dernier tome de la série de romans de Ian Manook mettant en scène le flic mongol Yeruldelgger. Il a été publié en septembre 2016 chez Albin Michel, et en octobre 2017 chez Le Livre de Poche pour mon édition. Une conclusion à la hauteur de cette magistrale trilogie.

Résumé :

Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l’incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d’Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable !Des steppes arides au coeur de Manhattan, du Canada à l’Australie, Manook fait souffler sur le polar un vent plus noir et plus sauvage que jamais. Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l’incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d’Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable ! Des steppes arides au cœur de Manhattan, du Canada à l’Australie, Manook fait souffler sur le polar un vent plus noir et plus sauvage que jamais.

Avis :

Après Yeruldelgger et Les temps sauvages, dont vous trouverez la chronique ici, Ian Manook nous propose à nouveau avec La mort nomade une plongée au cœur de la culture mongole. Comme leur des tomes précédents, Yeruldelgger, Solongo et les autres personnages sont coincés entre la force des traditions des nomades, et la puissance des multinationales qui ont pris la suite de la Russie communiste. Ces traditions sont le seul rempart qui protège encore le peuple de la déchéance, de la perte complète d’espoir…

Ces romans sont noirs, violents, comme l’est la situation du pays. Et Yeruldelgger, flic bourru qui refuse la corruption est l’emblème de cette Mongolie qui essaie encore de se battre et de résister aux envahisseurs (toute ressemblance avec Astérix… ;)). L’emblème de ces traditions nomades qui se perdent de plus en plus, diluées dans une modernité que le pays ne semblait pas prêt à accueillir.

Ce troisième opus est peut-être encore plus sombre que les précédents, si tant est que cela soit possible. Yeruldelgger n’est plus que l’ombre de lui-même. Il a perdu tous ses proches, à l’exception de Solongo. Et malgré ses sentiments, il a mis de la distance entre eux. Entre lui et le monde entier d’ailleurs.

Il se retrouve malgré lui au cœur d’une enquête qui va l’entraîner plus loin que jamais, le pousser dans ses derniers retranchements.

Le parallèle établit par l’auteur entre Yeruldelgger et son pays, la Mongolie, est terriblement et tristement réaliste. Arriveront-ils, l’un comme l’autre, à se relever des changements imposés par les si puissantes multinationales ? C’est avec ces interrogations que Ian Manook entame ce dernier tome de la trilogie. Car il s’agit d’une trilogie, l’auteur l’a dit et répété aux journalistes, lors de conférences…

Bien que j’ai été un peu déçue par la toute fin, ce livre est encore une fois d’une puissance et d’une noirceur incroyable. On y plonge pour en ressortir à la fin de la dernière phrase de la dernière page le souffle coupé et le cœur lourd. Un peu comme après les deux premiers, mais en pire parce qu’on sait que c’est le dernier…

Un seul conseil, faites une réserve de mouchoirs, et foncez !!! Cette trilogie policière est définitivement une des meilleures que j’ai pu lire depuis longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.