Reine d'Egypte 3 - Chie Inudoh

Reine d’Egypte 3 – Chie Inudoh

Reine d'Egypte 3 - Chie Inudoh

Ce manga est le troisième tome de la saga Reine d’Egypte de Chie Inudoh, qui en comprend 3 publiés au Japon comme en France, et est en cours. Ce tome est sorti le 12 octobre 2017 chez Ki-Oon, dans la collection Kizuna. Ce manga est toujours aussi beau, intéressant, bref, de grande qualité.

Résumé :

Le harem de Thoutmosis est le théâtre de macabres machinations : Sothis, la favorite, entend bien conserver son rang, quitte à assassiner toute femme portant l’enfant de pharaon ! Lorsque Chepsout découvre la vérité, elle fait emprisonner la coupable, sans se douter que le châtiment est loin d’être suffisant …
Les conséquences ne se font pas attendre ; de folles rumeurs commencent à courir sur les relations entretenues par la reine et son scribe, condamnant Senmout à l’exil. Désormais dotée du seul appui d’Hapouseneb, la jeune femme parviendra-t-elle à reprendre la main ?

Avis :

Je suis ce manga depuis sa sortie en France début 2017. Je suis toujours à la recherche de mangas avec un fond historique très documenté, et ce n’est pas la première fois que je trouve mon bonheur chez Ki-Oon. Vous pouvez trouver mes chroniques des tomes 1 et 2 en cliquant sur les couvertures ci-dessous :

          Reine d'Egypte 2 - Chie Inudoh

A la fin du deuxième tome, Hatchepsout se trouvait isolée au palais, et un peu perdue. Ça ne durera (heureusement) pas longtemps. On retrouve en effet très rapidement une femme forte, qui n’est pas décidée à se laisser écraser par son rang, et encore moins par les hommes, dont son mari/frère Thoutmosis. On la découvre encore plus stratège, plus déterminée que jamais à atteindre son but : régner sur l’Egypte à la place de Thoutmosis.

L’intrigue gagne en profondeur, et on découvre encore un peu plus le fonctionnement du palais, mais aussi de la société en général, et de la place de la femme. La mangaka nous présente une Chepsout qui ose affirmer haut et fort ses opinions, même si elles vont à l’encontre des habitudes de la société. Elle aborde des sujets féministes qui sont toujours aussi cruellement d’actualité de nos jours.

Les dessins de Chie Inudoh sont toujours d’une précision impressionnante, concernant notamment les vêtements, bijoux, décors… Le travail de recherche de l’autrice y transparaît de manière évidente.

Ce troisième opus conclut en quelque sorte un premier arc, une première trilogie. Et il ouvre sur des perspectives très intéressantes pour la suite.

Reine d’Egypte est un manga de grande qualité, très documenté bien que romancé. Un joli coup de ♥ pour cette série, mais aussi pour son héroïne.

Une réflexion sur “Reine d’Egypte 3 – Chie Inudoh

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.