Jeunesse – Les super-héros détestent les artichauts – Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Les Super-héros détestent les artichauts - Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Les super-héros détestent les artichauts est un album de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe, publié en 2014 aux éditions Albin Michel. Je l’ai reçu dédicacé par Benjamin Lacombe dans le cadre de la campagne Ulule qu’il a réalisée en décembre 2016 pour réaliser une figurine tirée de cet album, accompagnée d’un album interactif. Bonheur et joie !!! Ma première dédicace de Benjamin Lacombe !

Résumé :

Qui n’a pas rêvé un jour de devenir un super-héros? De réaliser des exploits et de vaincre les injustices?
En exclusivité, le super-héros Phospho vous révèle son univers! Portraits de super-héros du monde entier, aventures inédites, témoignages exclusifs… Initiez-vous à ce métier hors normes. Mais si vos super-pouvoirs se confirment, surtout, évitez les artichauts!
Aquarelle, gouache, huile, encre, gravure, collage: Benjamin Lacombe s’amuse sur le thème avec beaucoup de virtuosité et de belles références aux comics et au pop art.

Avis :

Je vous disais donc que l’album est dédicacé, en voici la preuve : Lisbeth la super-chienne accompagne la signature…

Dédicace de Benjamin Lacombe

Et la figurine de Neverlate (inspirée du lapin de l’Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe) a l’air sublime. J’ai hâte d’enfin la recevoir.

Figurine Neverlate dans sa boîte

C’est pas le tout, mais parlons un peu du livre quand même, on est la pour ça, à la base^^

Tout d’abord, ce n’est pas un album pour les tout-petits. Il faut au moins 6 ou 7 ans en étant accompagné dans la lecture pour bien en profiter. Je dirais que l’âge idéal, c’est pré-ado, ado, adulte, pour bien comprendre tout l’humour de Sébastien Perez.

Le journal de Phospho, des pubs, articles de presse et autres, un texte très varié où l’on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Texte merveilleusement bien servi par le trait de Benjamin Lacombe, qui montre dans cet album l’étendue de son talent, passant non seulement par des supports variés, mais aussi des styles complètements différents, avec un fil rouge délicieusement désuet, ou plutôt vintage comme on dit aujourd’hui !

Les deux auteurs se complètent à merveille, et leur complicité transpire de ce livre. C’est loin d’être leur seule collaboration d’ailleurs, dans des genres très variés. L’herbier des Fées, Facéties de chats, Frida, pour n’en citer que quelques-uns. Une collaboration fructueuse qui durera j’espère encore de nombreuses années.

J’ai découvert que la vie de super-héros est loin d’être simple, qu’il y a plein de règles à connaître, de nombreuses contraintes… mais au bout du compte pour la plus belle récompense : sauver le monde.

J’ai beaucoup ri avec Phospho et ses amis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.