Coup de ♥ – Saga tome 6 – Brian K Vaughan et Fiona Staples

Saga tome 6 - Fiona Staples et Brian K. Vaughan

Ce livre est le sixième tome de la série de comics Saga, qui en compte actuellement sept, aux Etats-Unis comme en France. Il est paru en 2016 en VO chez Image Comics, et la même année en France chez Urban Comics, dans la collection Indies. Cette série est un coup de ♥, et ce tome là est le plus beau de ceux que j’ai lu jusqu’à maintenant.

Si vous ne connaissez pas encore cette série, foncez, vous devez absolument la découvrir, même si vous n’avez jamais lu de comics. Ici, on est loin des classiques Super-Héros, on est dans une autre dimension… Cela dit, si vous voulez débuter cette série, ne continuez pas à lire cette page. De même si vous n’en êtes pas rendus au tome 6, car le résumé ci-dessous, qui correspond à la quatrième de couverture, est spoilant.

Je vous conseille plutôt d’aller découvrir mes chroniques du premier tome ici, ou des tome 2, tome 3, tome 4 et tome 5 là, en fonction de votre avancée.

Résumé :

Réunis pour finalement voir leur fille kidnappée par des membres de la Dernière Révolution, Marko et Alana sont sous le choc. Ils ignorent tout de leurs intentions envers Hazel et du lieu où est elle se trouve actuellement. Le Testament, de son côté, se remet progressivement sur pied grâce aux efforts conjoints de Gwendoline et Sophie, non sans pleurer la mort de sa sœur La Marque. En somme, une « résurrection » dont le mercenaire se serait bien passé…

Avis :

On se trouve ici, comme dans le tome 3, à la fin d’un cycle. Et tout comme le tome 3, l’intrigue est extrêmement dense, puissante, et ouvre de nouvelles perspectives.

C’est à chaque fois un bonheur d’avoir entre les mains un nouveau tome de Saga. Je m’y plonge avec enthousiasme et délectation, toute à mon bonheur de retrouver Hazel et ses parents Alana et Marko.

Car, dans ce tome, Alana et Marko sont enfin réunis, même si leur fille leur a échappé. Leur relation est assez ambiguë, car ils sont portés à la fois par la nécessité  de retrouver leur fille, et le besoin qu’ils ont l’un de l’autre, et qu’ils essaient de mettre en sourdine pour rester concentrés. Hazel, elle, découvre de plus en plus ses différences, et éprouve le besoin d’en parler, au risque de se mettre en danger sans en avoir conscience.

Ce tome est le plus fort en émotions que j’ai lu jusqu’à maintenant. Les sentiments de tous les personnages sont mis en avant, et cela renforce le sentiment de proximité et l’empathie de la lectrice que je suis. Sans compter ce dernier chapitre de folie… qui à la fois clôt certaines choses, mais surtout ouvrent de très étonnantes nouvelles perspectives pour le septième tome. Brian K Vaughan s’est surpassé dans ce tome, c’est un coup de ♥ absolu !!!

Et le dessin de Fiona Staples est toujours aussi exceptionnel. Elle met en valeur le scénario, joue beaucoup sur les expressions des visages, les attitudes corporelles, et renforce l’empathie provoquée par le scénariste.

Pourvu que ma médiathèque ait acheté le septième tome, car je ne pense pas être capable d’attendre longtemps, mais mon porte-monnaie pourrait m’en vouloir si je l’achetais, même si je suis certaine que Saga rejoindra tôt ou tard mes étagères, au détour d’un Noël ou un anniversaire… (à bon entendeur^^)

Je lui ai mi 20/20.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.