Les petites reines – Clémentine Beauvais

Les petites reines - Clémentine Beauvais

Les petites reines est un roman de Clémentine Beauvais, sorti en 2015 chez Sarbacane, et en 2017 chez France Loisirs pour mon édition. Une jolie découverte.

Résumé :

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

Avis :

Le thème central de ce roman m’intéressait beaucoup, car bien que j’ai toujours trouvé les ados cruels entre eux, cette cruauté et ses conséquences sont montées d’un cran avec l’avènement des réseaux sociaux. En écrivant cette phrase, je m’aperçois que je vieillis… je suis plus dans des considérations de maman que d’ado dans mon point de vue. Avec à la fois plus de recul, mais aussi moins d’indulgence peut-être, par rapport à ce type de comportement. Trop de jeunes sont encore inconscients de la portée de leurs publications, et du fait que tout ce qui est publié sur internet reste disponible d’une manière ou d’une autre, même une fois supprimé. Ils ne se rendent pas compte de la violence que peuvent avoir leurs insultes par écrit, encore plus qu’à l’oral, car disponibles au plus grand nombre. Et dans la durée.

Tout ça pour dire que j’étais très curieuse de voir le traitement réservé au sujet par l’autrice, tout autant que de découvrir la plume de cette jeune femme dont j’ai entendu tant de bien.

J’ai passé un excellent moment en compagnie de nos trois « boudins », emportée par la verve de Mireille, leur leader, qui semble avoir plus de recul que les autres face à la situation. Ou peut-être s’être résignée à son statut de boudin. Jusqu’à sa rencontre avec le soleil… que je vous laisserai découvrir.

Malgré le sujet de fond assez grave, le style est léger, enjoué, extrêmement agréable. C’est une lecture qui passe toute seule, sans pour autant dégouliner de bons sentiments gratuits. L’autrice réussit à traiter de façon légère un sujet sérieux, et c’est très bien fait.

Une lecture fraîche, idéale pour l’été, que je conseille volontiers aux ados, garçons comme filles, aussi bien pour le sujet traité, que pour le plaisir de lecture. Que je conseille d’ailleurs à tout le monde, car j’ai adoré ma lecture.

Je lui ai mis 18/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s