Rois du monde première branche : Même pas mort – Jean-Philippe Jaworski

Rois du monde 1, même pas mort - Jean-Philippe Jaworski

Même pas mort est la Première branche (le premier tome) de la saga fantasy Rois du monde de Jean-Philippe Jaworski, actuellement en cours de publication avec actuellement trois tomes publiés. Mon édition est sortie en août 2013 chez Les Moutons Électriques. Ma première rencontre avec l’auteur. Des débuts un peu difficiles, mais à la fin beaucoup d’amour, et une envie de plus…

Résumé :

Je m’appelle Bellovèse, fils de Sacrovèse, fils de Belinos. Pendant la Guerre des Sangliers, mon oncle Ambigat a tué mon père. Entre beaux-frères, ce sont des choses qui arrivent. Surtout quand il s’agit de rois de tribus rivales… Ma mère, mon frère et moi, nous avons été exilés au fond du royaume biturige. Parce que nous étions de son sang, parce qu’il n’est guère glorieux de tuer des enfants, Ambigat nous a épargnés.

Là-dessus, le temps a suivi son cours. Nous avons grandi. Alors mon oncle s’est souvenu de nous. Il a voulu régler ce vieux problème : mon frère et moi, il nous a envoyés guerroyer contre les Ambrones. Il misait sur notre témérité et notre inexpérience, ainsi que sur la vaillance des Ambrones. Il avait raison : dès le début des combats, nous nous sommes jetés au milieu du péril. Comme prévu, je suis tombé dans un fourré de lances. Mais il est arrivé un accident. Je ne suis pas mort.

Avis :

Au tout début, j’ai été surprise par le style littéraire, que je n’attendais pas si élaboré. Oui, honte sur moi, qui pourtant suis une fervente défenseure des littératures de l’imaginaire comme genres littéraires  à part entière. Mais ces derniers temps, j’avais essentiellement lu du « young adult », et du coup, le choc a été rude. Ceci dit, passé la surprise, quel pied ! Jean-Philippe Jaworski manie magnifiquement la langue française, et de nombreux auteurs de « blanche », de littérature « pour intellectuels », pourraient y prendre des leçons…

C’est ici notre héros, Bellovèse, qui nous conte son histoire. Je dis notre héros, ce qui montre bien la qualité du travail de l’auteur, qui amène à une empathie incroyable. J’ai souffert avec Bellovèse, vécu avec lui.

Ce premier tome est constitué de très peu de chapitres. Une courte introduction, suivi d’un état des lieux de la situation « actuelle », un retour à ce qui a mené Bellovèse et ses deux compagnons de route ici, dans un désordre chronologique justifié par l’intrigue, avant un retour au « présent ». Je ne vous conseille clairement pas ce livre dans les transports en commun, car il a nécessité de ma part de la concentration pour profiter au mieux de la magnifique plume de l’auteur.

Je vous ai déjà dit que Jean-Philippe Jaworski écrivait merveilleusement bien ? Ses scènes de batailles sont très immersives, qu’on a l’impression d’être en permanence aux côtés de Bellovèse ?

J’ai eu un peu de mal à entrer dans le monde extrêmement fouillé de l’auteur, mais une fois captée complètement par l’intrigue (en moins de cinquante pages), je n’ai plus pu le lâcher. Et forcément, quand j’en aurai le temps et l’occasion, je lirai la suite…

Ce roman a été ma dernière lecture du mois de la fantasy, organisé par Stéphanie de la chaîne booktube Pikiti Bouquine au mois de mai (retard dans les chroniques, bonjour^^).

Je lui ai mis 17/20, pour le démarrage chaotique de notre histoire commune…

Publicités

Une réflexion sur “Rois du monde première branche : Même pas mort – Jean-Philippe Jaworski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s