Train d’enfer pour Ange rouge – Franck Thilliez

Train d'enfer pour ange rouge - Franck Thilliez

Train d’enfer pour Ange rouge est le premier roman de Franck Thilliez, et la première apparition de Franck Sharko. Il a été publié en 2003 aux éditions La vie du rail, et en 2009 chez Pocket pour la présente édition. Première enquête de Sharko qui m’a laissée un peu dubitative…

Résumé :

Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

Avis :

Premier roman de Franck Thilliez, c’était aussi ma première découverte de l’auteur, et de son commissaire Franck Sharko. J’avais entendu parler de ce personnage comme d’un être torturé, je tenais donc à lire ses aventures depuis le début pour mieux le cerner.

Parlons tout d’abord du style. l’utilisation de la première personne nous permet de nous sentir proche de Sharko, de vivre vraiment au cœur de l’enquête à ses côtés. C’est un procédé que j’apprécie beaucoup dans les thrillers, ça permet de vraiment être pris par l’intrigue. C’est un élément qui aide à me scotcher au livre. La plume de l’auteur est claire, facile à suivre. Une touche d’argot ou de vocabulaire familier rend plus réaliste l’ambiance du livre, sans toutefois tomber dans le ridicule. Ma lecture commençait donc plutôt bien.

Cette découverte n’a pourtant pas été une grande réussite, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ce livre a bientôt quinze ans, et l’informatique (et internet en particulier) a évolué tellement vite que les nombreuses considérations sur ce sujet paraissent vraiment désuètes. Mais surtout, j’ai très (trop) rapidement compris où l’auteur voulait nous emmener, ce qui a rendu ma lecture très longue. Et plus j’avançais, plus mes hypothèses se confirmaient. Du coup, grosse déception. Je m’attendais à être sur le c.. à la fin de ma lecture, et pas du tout.

Tout cela ne m’empêchera pas de retenter l’aventure une prochaine fois, car je me dis que c’était un premier roman, et que vu le succès rencontré par Franck Thilliez, il a sûrement évolué dans la façon de construire ses intrigues. J’espère bien qu’il réussira à me surprendre.

Je lui ai mis 15/20.

Publicités

Une réflexion sur “Train d’enfer pour Ange rouge – Franck Thilliez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s