Et je danse aussi – Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Et je danse aussi - Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Et je danse aussi est un roman épistolaire moderne écrit à quatre mains par Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, publié en 2015 aux éditions Fleuve, et en 2016 chez Pocket pour la présente édition.

Résumé :

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révélera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Avis :

J’ai présenté ce livre comme un roman épistolaire moderne, car ici ce ne sont pas des lettres manuscrites que s’échangent les personnages, mais des emails. Autant je trouvais l’idée sympathique, autant quand j’ai commencé à le lire, j’ai trouvé que la quasi-immédiateté des échanges enlève beaucoup de charme à la correspondance. Envoyer une lettre, c’est faire avec les aléas de la poste, le temps de rédaction et le trajet de retour… c’est laisser le temps de réflexion. Ici, les réponses se font souvent en moins de 24h.

Le point de départ de l’intrigue est original, une lectrice qui se démène pour trouver l’adresse d’un auteur célèbre, et lui envoie une grosse enveloppe, qui n’est pas un manuscrit. Après quelques mails, elle ne veut plus que l’auteur l’ouvre, de peur de perdre leur complicité naissante.

Car c’est à ça que l’on assiste ici : la naissance d’une amitié qui n’aurait sûrement jamais eu lieu sans les échanges de mails. J’ai eu du mal à entrer dans ce livre de rédaction assez particulière. J’ai en plus sûrement eu le tort de trop chercher qui a écrit quoi. On a ici deux très bons auteurs, et un texte très bien ficelé, mais la curiosité m’a poussée à trop me prendre la tête je pense.

Au bout de 60 ou 80 pages, j’ai lâché prise et je me suis laissée prendre au jeu. Je pense que cela correspond à l’arrivée de personnages secondaires avec lesquels Pierre-Marie a quelques échanges. Avec l’arrivée de ces nouveaux, j’ai arrêté de me poser trop de questions. J’ai cela dit hâte de rencontrer Anne-Laure Bondoux à Rue des Livres en fin de cette semaine de mars 2017, pour lui demander comment ils ont rédigé leur livre.

Même si certains passages m’ont parus pousser le bouchon un peu trop loin, j’aime la façon dont se termine le livre, qui reste finalement ouverte. Dommage que j’ai mis presque un quart du livre pour réellement rentrer dedans, car c’est original et bien écrit.

Je lui ai mis 15/20.

Publicités

Une réflexion sur “Et je danse aussi – Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s