33 révolutions – Canek Sánchez Guevara

33 révolutions - Canek Sanchez Guevara

33 révolutions est le premier et unique roman de Canek Sánchez Guevara (le petit fils du Che), décédé en 2015. Il a été publié en 2016 aux éditions Métailié dans la collection Bibliothèque hispano-américaine.

Résumé :

Un trentenaire désabusé traîne son spleen à La Havane, entre son bureau et le Malecón… L’espoir se fait rare, la vie est un disque rayé. Rhum, salsa, tabac, et parfois un détour chez la Russe du neuvième étage. Il fait une chaleur criminelle et la révolution semble s’être oubliée au milieu du gué.
Seule la mer, au loin, promet encore quelque chose…

Canek Sánchez Guevara, petit-fils du Che, fait vibrer Cuba comme jamais : le désenchantement s’écrit dans une langue intense, hypnotique, et la crise des balsas est prétexte à un formidable hymne à la liberté.

Avis :

J’ai adoré la musicalité du texte. Cette lenteur, douce amère, cette répétitions des actes, comme un disque rayé… C’est d’ailleurs une image très justement choisie par l’auteur pour définir la vie de son personnage principal. La monotonie de la vie, l’impression que tout se répète indéfiniment, comme un disque rayé, l’envie de changer les choses sans trop savoir comment… Un panorama de la vie quotidienne d’un cubain qui nous décrit l’état de ce pays, du point de vue de l’auteur tout au moins. Pour un premier (et unique) roman, c’est une réussite. Un style affirmé, plein de poésie, qui n’aura hélas jamais eu le temps de s’épanouir…

Les 33 courts chapitres de ce disque rayé nous promènent dans La Havane, à la découverte de la vie quotidienne somme toute ordinaire d’un jeune homme comme tant d’autres. Une envie d’ailleurs, comme beaucoup de ses compatriotes, une envie d’autre chose. La seule porte de sortie lui semble être la mer, et la loi américaine « pieds mouillés, pieds secs » qui concerne l’immigration cubaine, et qui dit que tout cubain ayant posé le pied sur le sol américain peut y rester. Par contre, si on est pris en mer, on est renvoyé à Cuba.

Faites le tour du monde

J’ai lu ce livre dans le cadre du club de lecture Faites le tour du monde de Cassandra du blog Croque les mots. C’était ma première expérience avec un auteur cubain, mais je pense que ça ne sera pas la dernière.

Je lui ai mis 18/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s