Chanson douce – Leila Slimani – Goncourt 2016

Chanson douce - Leila Slimani - Goncourt 2016

Chanson douce est le deuxième roman de Leïla Slimani, publié chez Gallimard dans la collection blanche en août 2016. Ce livre a obtenu le prix Goncourt 2016.

Résumé :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

Avis :

Ce livre est hautement addictif ! Je n’ai pas pu le lâcher une fois commencé. Il faut dire que dès les premières phrases, Leïla Slimani pose l’horreur de la situation. Une horreur inconcevable, et petit à petit ensuite elle nous déroule l’histoire qui a mené à ce drame.

On y découvre plein de petites choses qui auraient pu indiquer un basculement de la situation, mais qui, emportées par l’urgence du quotidien, n’ont été remarquées par personne. Ou n’ont voulu être remarquées par personne. Car c’est toute l’ambiguïté de la situation. Si on s’inquiète au moindre problème, on n’a plus de nounou. Et si on n’a plus de nounou, on n’a plus de travail.

Cette histoire est au départ banale. Une famille avec deux enfants, dont les deux parents travaillent, cherche une nounou. Et de cette histoire banale, Leïla Slimani fait un thriller haletant, magnifiquement écrit, sans fioritures, froidement, elle dissèque presque chirurgicalement cette histoire monstrueuse. Et c’est cette distance qu’elle met grâce à sa plume qui rend son récit à peu près supportable. C’est son détachement qui rend l’indicible racontable, en évitant toute obscénité. C’est un tour de force, réellement.

Le seul petit bémol me concernant est cette fin qui s’accélère, et qui m’a laissée avec encore trop de questions. J’ai eu du mal avec ça, car j’avais envie de tourner la page sur cette histoire. Et c’est tout en même temps une force, que de nous laisser dans l’expectative, car de cette manière le livre reste ancré en nous, nous faisant pousser plus loin la réflexion. Car c’est aussi une histoire de notre société qui se déroule ici. Le culte de la réussite qui nous fait parfois perdre de vue l’essentiel.

C’est un livre fort, marquant, mais à ne pas laisser entre toutes les mains. Âmes trop sensibles, s’abstenir. Ou alors allez-y, mais à un moment où vous pouvez vous donner le temps de le digérer. Car je ne peux définitivement que le conseiller !

Je lui ai mis 19/20.

Publicités

Une réflexion sur “Chanson douce – Leila Slimani – Goncourt 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s