Tales of the peculiar (VO) – Ransom Riggs

Tales of the peculiar - Ransom Riggs

Tales of the peculiar est un recueil de nouvelles sur les enfants particuliers écrit par Ransom Riggs sous le nom de Millard Nullings (un des particuliers rencontré dans les romans et le film). Ce livre est paru en septembre 2016 en Hardback aux éditions Penguin, dans une édition illustrée par Andrew Davidson absolument magnifique.

Résumé :

Pour tous ceux qui ont aimé Miss Peregrine et les enfants particuliers, découvrez l’ouvrage de référence cher à Millard Nullings, le garçon invisible, le spécialiste de tout ce qui a trait aux particuliers !
Les particuliers ont existé bien avant Miss Peregrine. Transmis de génération en génération depuis la nuit des temps, ce recueil regroupe différentes histoires inquiétantes et envoûtantes de particuliers :
« De riches cannibales qui se nourrissent des membres jetés par les particuliers » ; « Une princesse à la langue fourchue » ; « La première Ombrune » ; « La fille qui apprivoisait les cauchemars » ; « Le géant Cuthbert »…
Voici quelques-uns des contes compilés et annotés par Millard Nullings et merveilleusement illustrés.
Un recueil incontournable pour mieux connaître le monde fantastique des particuliers, avec ses boucles temporelles secrètes et ses personnages fascinants !

Avis :

Rien que l’objet livre vaut le détour. Sa couverture hardback incrustée de branches, de feuilles  et d’oiseaux dorés est juste sublime. La mise en page intérieure est très soignée, avec une illustration pleine page en noir et blanc à chaque début de conte, par Andrew Davidson, qui a récemment illustré les couvertures des éditions adultes Harry Potter de chez Bloomsbury. Des illustrations vraiment magnifiques qui mettent en valeur les histoires :

Exemple illustration Tales of the peculiar - Ransom Riggs

J’ai adoré me replonger dans le monde des particuliers, par le biais très original de ces contes, fondateurs de la mythologie « Peculiar ».  En lisant ce livre, je me suis retrouvée transportée dans le salon du manoir de Miss Peregrine, assise au milieu des enfants particuliers, à écouter Millard raconter ses histoires…

C’est un livre idéal à lire en cette période de fêtes qui commence. Du merveilleux, mais pas que… car les Hommes sont quand même très cruels avec les particuliers, et avec tout ceux qui sont différents d’une manière ou d’une autre d’ailleurs. Chaque conte a d’ailleurs sa morale, même si toutes se rejoignent dans l’apologie de la tolérance et du respect de la différence.

Le conte « The first Ymbrine » ( « La première Ombrune »), nous éclaire sur les raisons de la création des boucles, et la manière dont les Ombrunes les ont créées. Une découverte qui nous en apprend beaucoup sur le monde des particuliers que nous connaissons à travers les livres de Ransom Riggs.

De même « Le géant Cuthbert » nous explique l’origine de l’entrée assez originale de l’une des boucles rencontrées dans le tome 2.

Il est toujours compliqué de parler d’un coup de cœur et de l’expliquer, de mettre des mots sur un sentiment. Cela dit, la plume de Ransom Riggs, les dessins de Andrew Davidson, et les éclaircissements sur la mythologie des Particuliers font partie des choses qui font que j’ai craqué sur ce livre, ces histoires. La magie des Particuliers m’a une fois de plus emportée…

Je l’ai lu dans le cadre du challenge fifteen by fifteen pour la deuxième quinzaine de novembre 2016 comme consigne 1, une couverture verte, et dans le challenge Pause café sous le numéro 5.

Je lui ai mis 20/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s