Les enfants de la baleine tome 1 – Abi Umeda

Les enfants de la baleine 1 - Abi Umeda

Les enfants de la baleine est une série de manga Shojo (classement Manga Sanctuary) créée en 2013 par Abi Umeda et publiée en France depuis début 2016 chez Glénat Comics. La série est en cours, avec 5 tomes publiés en France et 8 au Japon.

Résumé :

Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce.
À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde. Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…

Avis :

J’avais très envie de découvrir cette série, notamment parce que je trouvais la couverture du tome 1 et le nom très poétiques… Oui je sais, envie futile par excellence. Et puis j’ai lu la quatrième de couverture, et là j’ai été intriguée par cette histoire post-apo et fantastique.

Force est de dire que je n’ai pas été déçue. Des survivants voguent au gré du courant sur une mer de sable sur un étonnant navire « la baleine de glaise », dont le nom est dû à sa forme et sa matière. Deux catégories de gens occupent ce vaisseau : les marqués, qui ont un pouvoir dû à leurs sentiments, mais qui en contrepartie meurent jeunes (vers 30 ans), et les non-marqués, qui n’ont pas de pouvoir magique, vivent plus longtemps, et du coup ont le pouvoir de gouverner le navire. J’ai beaucoup aimé l’idée de ce pouvoir-poison, et de l’opposition entre les gens qui le possèdent et ceux qui gouvernent.

Le jeune Chakuro est tellement attachant, notamment de par sa « maladie », l’hypergraphie, qui le pousse à tout noter compulsivement dans son journal, qui est la mémoire de la baleine de glaise. Une « maladie » qui ne peut pas laisser indifférente une amoureuse de la lecture comme moi, qui admire tellement les gens capables d’écrire, capacité que je n’ai pas, ou si peu.

Sa rencontre totalement inattendue avec celle qu’il nommera Lycos fait basculer l’histoire vers ce qu’on attendait, une révélation progressive du pourquoi et du comment de l’existence de la baleine de glaise…

L’écriture et le trait d’Abi Umeda sont très poétiques, et j’ai retrouvé sans difficulté à l’intérieur du livre ce qui m’avait attiré sur la couverture. Elle arrive à retranscrire autant de poésie en noir et blanc qu’avec la couleur sur la couverture, ce qui n’est pas toujours le cas des mangas. Elle arrive à faire passer énormément de sentiments au travers de ses dessins, malgré une économie de mots obligatoire en manga ou en histoires graphiques de manière générale. Le peu de mots utilisés le sont toujours à bon escient, et sont eux aussi plein de poésie.

Ce manga est une magnifique découverte, un petit bijou, à la fois doux par son dessin plein de poésie, et dur par les épreuves traversées par les protagonistes. J’ai dévoré les trois premiers tomes, seuls hélas disponibles pour le moment dans ma médiathèque sur les cinq actuellement parus en France. Il va falloir que je prenne mon mal en patience, car je découvre le manga depuis 18 mois, et je ne peux définitivement pas acheter toutes les séries qui me plaisent…

Je lui ai mis 18/20.

Publicités

3 réflexions sur “Les enfants de la baleine tome 1 – Abi Umeda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s