Paula T. une femme allemande – Christoph Hein

Paula T. une femme allemande - Christoph Hein

Paula T. une femme allemande, est un roman de Christoph Hein, publié aux éditions Métailié le 1er septembre 2016.

Résumé:

Paula veut être peintre, elle ne veut que cela. Elle est née en Allemagne de l’Est à une période où il ne fait pas bon pour une femme de rêver à autre chose que d’être une bonne mère de famille.
La petite fille terrorisée par son père va trouver la force de s’opposer à lui et ensuite à son mari, qui n’hésitera pas à échanger ses pilules contraceptives contre un placebo pour la remettre dans le droit chemin. Elle va lutter d’abord pour exister puis pour faire des études aux Beaux-Arts, au prix de sa renonciation à son enfant. Paula va se construire contre les hommes, se cuirasser contre ses sentiments, et, implacable, utiliser les hommes pour pouvoir peindre comme elle le veut dans ce pays où il ne fait pas bon peindre en dehors du réalisme socialiste.
Elle ne cherchera et ne trouvera la tendresse qu’auprès de ses amies et de son fils.

Christoph Hein construit un personnage magnifique qui est un archétype de la difficulté à être un créateur à certaines époques et aussi une belle représentation du degré de contrôle et d’égoïsme nécessaire à qui sent et sait qu’il doit construire une oeuvre, qu’il y arrive ou pas. A travers ce personnage de femme entourée de rôles secondaires extraordinaires, il nous parle du talent et de la création.

Avis :

Je viens de finir ce livre et il m’est difficile de donner un avis.

Tout du long du roman, je me suis sentie bizarre, dérangée par les choix que Paula a fait au début du roman. Je n’ai pas réussi à comprendre comment elle peut abandonner sa fille, la laisser derrière elle alors qu’elle a vécu 3 ans avec elle. C’est pour moi inconcevable, sans doute parce que je suis une maman moi-même. « Renoncer » à sa fille pour se libérer de son mari, et pour pouvoir vivre la vie qu’elle s’est choisit me paraît tellement égoïste… Et en même temps, j’ai envie de la comprendre, de comprendre cette souffrance qui l’a poussée à commettre ce qui pour moi est impensable.

C’est en effet une lecture schizophrène pour moi…. J’ai à la fois beaucoup aimé suivre Paula T, cette femme libre dans le carcan de l’Allemagne de l’Est, qui veut vivre sa vie comme elle l’entend en faisant fi des conventions; mais dans le même temps, j’ai eu beaucoup de mal avec les choix qu’elle a fait tout au long de sa vie. Certains les trouveront courageux, je les ai pour ma part trouvés dérangeants. Oui, elle a payé très cher sa liberté (sa fin en témoigne…), elle a été au bout de ses convictions, mais je me demande si ça valait vraiment la peine…

Concernant la forme du roman, j’ai trouvé la plume de l’auteur assez fluide et agréable, et j’ai beaucoup aimé le rythme donné au récit par des chapitres courts, dont certains sont des retours sur le passé de Paula, qui peuvent aider à nous éclairer sur sa vie. J’ai cependant trouvée dérangeante l’idée de ce texte « héritage » à sa fille, où elle décrit en détail sa vie, y compris sexuelle. Ça me parait inapproprié de la part d’un parent.

Donc, vous l’aurez compris, j’ai trouvé dérangeants l’idée comme l’histoire, même si j’ai apprécié la forme et la plume. C’est le genre de livre qui nécessitera un temps de repos avant de rendre un avis définitif. J’avais cependant envie d’en parler à chaud pour mettre au clair mes impressions.

Livre reçu dans le cadre de la Masse Critique Babelio de septembre 2016.

Je lui ai mis un 14/20.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s