L’arabe du futur tome 3 – Riad Sattouf

L'arabe du futur tome 3 Riad Sattouf

L’arabe du futur est une série de BD de Riad Sattouf, où il raconte son enfance entre la Syrie et la Bretagne. Le tome 3 est sorti aux éditions Allory en octobre 2016.

Résumé :

Après avoir suivi son mari en Libye puis en Syrie, la mère de Riad ne supporte plus la vie au village de Ter Maaleh. Elle veut rentrer en France. L’enfant voit son père déchiré entre les aspirations de sa femme et le poids des traditions familiales…

Dans ce troisième opus, le petit Riad s’adapte de mieux en mieux à sa vie en Syrie, même si en grandissant il voit mieux les différences avec le pays de sa mère, la France. Et il le voit d’autant mieux que sa mère est malheureuse en Syrie. Et catastrophée de se voir enceinte de son troisième enfant et coincée en Syrie. Le père de Riad quant à lui est perdu entre son désir de modernité et de faire plaisir à sa femme, et celui de respecter au mieux ses traditions.

Au fur et à mesure que Riad grandit, on perçoit de mieux en mieux le grand écart de cultures entre ses deux parents. On se rend mieux compte de la différence entre la vie en France et en Syrie, dans ce tome où Riad rentre en France avec sa mère pour la fin de sa grossesse et les 3 premiers mois du nouveau bébé. L’école s’est facile, on ne se fait pas taper, on donne gratuitement les cahiers et les crayons, on mange à la cantine. Dans l’école, l’hôpital… ça sent le propre.

Avis :

Le petit Riad est toujours aussi mignon et attachant. Son humour se fait de plus en plus présent, et sa perception du monde qui l’entoure s’affine.

J’ai de plus en plus de mal avec la personnalité de son père, qui à force d’être ballotté entre deux cultures, finit par prendre de plus en plus souvent des décisions arbitraires, sans demander l’avis de sa femme. La tradition semble prendre le dessus sur l’ouverture d’esprit qui semblait le caractériser quand il a rencontré sa femme en France. Et sa devient d’ailleurs de plus en plus dur pour elle.

En Syrie, le moment de Noël est mémorable. Quand Riad et ses cousins installent sur le toit un faux sapin avec la lettre des cousins au Père-Noël, en espérant trouver des cadeaux le lendemain, et qu’il n’y a rien quand ils reviennent, c’est tellement touchant. Ces enfants sont tellement loin des considérations religieuses et du poids des traditions qu’ils ne comprennent pas pourquoi Riad a plein de cadeaux et pas eux.

Toute la partie en Bretagne m’a beaucoup touchée… mais sûrement autant parce que c’est ma région que par le regard émerveillé de Riad devant l’abondance et la facilité de la vie. J’aime la relation qu’il a avec sa grand-mère, si proches malgré la distance du quotidien en Syrie.

Et c’est toujours plein d’humour… tout en délicatesse et en tendresse comme sait si bien le faire Riad Sattouf.

Ce livre rentre dans le cadre du challenge Pause Café avec le numéro 35, un livre où il est question d’une fête thématique ayant lieu en automne ou en hiver (noël), et dans le challenge si j’étais un livre… je serais un livre comique.

Je lui ai mis un 18/20.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s