Bleu Blanc Sang tome 1 – Bertrand Puard

Bleu Blanc Sang tome 1 - Bertrand Puard

Bleu est le premier tome de la trilogie Bleu Blanc Sang de Bertrand Puard, publié en octobre 2016 aux éditions Hachette. Ce petit livre (à peine 300 pages), est un concentré de thriller qui augure bien de la suite…

Résumé :

5 juin 2018. Tandis que l’on célèbre à Notre-Dame l’enterrement du Président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquette sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ? Eva Brunante, dont le père, seul exégète de la peintre, a disparu, va se lancer dans une enquête aux ramifications politico-financières vertigineuses. Bienvenue dans la république Bleu Blanc Sang !

Avis :

Il est un peu difficile, au début de ce roman, de se retrouver dans les personnages, et surtout de voir les relations et rapports entre les uns et les autres.

Mais très rapidement, l’intrigue se met en place, et on se laisse emporter par ce roman, véritable « page-turner », notamment grâce à sa structure de chapitres courts, alternants les lieux et personnages. J’ai cependant eu du mal à adhérer totalement à cette histoire énigmatique, qui m’a semblé un peu tirée par les cheveux.

Ma plus grosse déception est que, l’artiste au coeur de l’intrigue, Justine Latour-Maupaz, n’existe pas. On ne peut donc pas voir ses toiles « en vrai ». J’aurais aimé pouvoir admirer son oeuvre, au centre de toutes les attentions et manipulations. Quitte à inventer l’artiste, pourquoi ne pas trouver, en fin de livre, des « reproductions » des toiles citées.

Une bonne lecture, mais j’attendais mieux de cette trilogie dont on parle tant. Le meilleur reste peut-être à venir dans les tomes suivants ?

Cette lecture compte dans le challenge 15by15 comme titre en couleur, le challenge Pause Café Hiver, n°7 livre sur une fratrie, et Si j’étais un livre, je serais…un livre dont le titre comporte une couleur. C’est aussi un thriller pour le Challenge de la licorne.

Livre lu en partenariat avec NetGalley et Hachette.

Je lui ai mis un 16/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s