Avant que tout se brise

Avant que tout se brise

Avant que tout se brise est un roman de Megan Abbott paru aux éditions Le Masque le 24 août 2016.

Elle a les épaules élancées, les hanches étroites et des yeux sombres qui transpirent une détermination presque glaçante. À quinze ans, Devon est le jeune espoir du club de gymnastique Belstars, l’étoile montante sur qui se posent tous les regards, celle qui suscite tour à tour l’admiration et l’envie. Quand on est les parents d’une enfant hors norme, impossible de glisser sur les rails d’une vie ordinaire. C’est du moins ce que pense Katie, la mère de Devon, qui se dévoue corps et âme à la réussite de sa fille, même si cela demande des sacrifices.
Lorsqu’un incident tragique au sein de leur communauté réveille les pires rumeurs et jalousies, Katie flaire le danger s’approcher de sa fille et sort les griffes. Rien ni personne ne doit déconcentrer sa fille ou entraver la route toute tracée pour elle. Mais les rumeurs ne sont pas toujours infondées… et les enfants rarement conscients des montagnes qu’on déplace pour eux. Reste à déterminer quel prix Katie est prête à payer pour voir Devon atteindre le sommet. (synopsis Livraddict)

Le livre est divisé en cinq parties, qui permettent de visualiser l’engrenage… Dans l’introduction, la fête, on rencontre les différents personnages, lors d’une fête organisée par les supporters du club. Et on s’aperçoit immédiatement que les relations entre les parents des gymnastes, et avec les entraîneurs, sont loin d’être saines.

La première partie est consacrée à la découverte du fonctionnement quotidien des gymnastes, et des supporters. Ces supporters, réunis en club, sont en fait les parents. Qui organisent des collectes de fonds, et complotent pour recruter des enfants dont les parents ont les moyens d’investir pour le club.

Il faut plus de 50 pages pour qu’enfin l’histoire bascule. Ryan, le petit ami d’une des coachs, meurt renversé par une voiture, dont le conducteur prend la fuite. J’ai eu beaucoup de mal à arriver à ce moment du roman, tant la mise en place a été longue et lente. J’avais l’impression qu’on arriverait jamais à ce point de rupture.

A partir de là, tout s’accélère, et plus on avance plus il est difficile de quitter le livre. Je ne t’en dirai pas plus si ce n’est que la fin, même si on la voit venir, est bouleversante, non pas par le nom du coupable que par tout ce qui s’est mis en place autour…

Bien que lent à démarrer, c’est un bon thriller psychologique, dans le milieu sans pitié du sport de haut niveau. Ce livre aurait pu être un coup de cœur sans ces longueurs.

J’ai lu ce roman dans le cadre du partenariat NetGalley. Merci à eux et aux éditions Le Masque.

J’ai mis un 16/20 à ce livre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s